Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Connaissance, anticipation et renseignement

En ce qui concerne le renseignement d’origine spatiale le livre blanc indique : " les plus hautes autorités de l’État doivent disposer du maximum d’informations de source nationale sur l’origine, la crédibilité de la menace et les intentions des adversaires potentiels. Cet objectif implique d’accroître nos capacités dans le domaine des satellites d’observation (optique visible, infrarouge et radar) et de constituer les moyens de détection et d’alerte (radar et spatial) des tirs de missiles balistiques ". Plusieurs départements scientifiques de l’ONERA contribuent à l’effort français dans les domaines de l’optique visible et infrarouge ainsi que dans le domaine électromagnétisme et radar.

  • Etudes spatiales en coopération européenne (observation optique et communication essentiellement) ; études relatives à l’alerte avancée.
  • Etudes pour favoriser le développement de capteurs ROEM ou ROIM (spatial, aéroporté, ou sur porteur terrestre ou naval).
  • Navigabilité des drones d’observation et de renseignement.
  • Surveillance de l’espace (identification des satellites en orbite).
  • Technologies de fusion de capteurs.
  • Exploitation des données d’environnement géophysique.
  • Technologies nécessaires aux opérations en réseaux.