Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

A la une

08.01.2012 - Radar

Faire cohabiter éoliennes et radars : des éoliennes discrètes

L'Onera, dans le cadre d’un programme piloté par l’Ademe, travaille à la mise au point d’une pale d’éolienne discrète pour les radars, grâce à des matériaux absorbants intégrés (projet EODIS).


Eoliennes furtives, un mariage réussi avec le radar...  par onera

On sait que les pales d’éoliennes sont en mesure de perturber les signaux radar émis dans leur voisinage : radars météo, radars militaires de surveillance de l’espace aérien, ou encore radars de l’aviation civile.

Devant les problèmes d‘implantation devenus récurrents, le MEEDM (Ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer) a décidé de lancer un programme de recherche sur ce sujet, piloté par l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

Une des 3 phases de ce programme est le projet EODIS (débuté en septembre 2010 pour 30 mois), qui vise à rendre les pales d’éoliennes plus discrètes. Comment ? Grâce à des matériaux absorbants radar intégrés aux pales. Ce projet est mené en collaboration avec l’industriel EADS et la PME Plastinov.

Pour évaluer la meilleure façon d'intégrer ces matériaux, l’Onera réalise des mesures et des analyses par imagerie holographique, dans sa chambre anéchoïque BABI,  habituellement utilisée pour travailler à la furtivité d’avions ou de missiles.