Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

A la une

10.07.2008 - Prix

Le prix Yves Rocard 2008 récompense une invention Onera et son transfert à l'industrie

Le prix Yves Rocard est décerné en 2008 à une équipe Onera-Luli-Phasics pour l'invention et la commercialisation d'une technologie de mesure optique laser, l'interférométrie à décalage quadri-latéral.

La Société Française de Physique a décerné le Prix Yves Rocard 2008 à Jérôme Primot (ONERA/DOTA), Jean-Christophe Chanteloup (laboratoire LULI), Benoit Wattellier (société PHASICS), Nicolas Guérineau (DOTA) et Sabrina Velghe (PHASICS, après son travail de thèse à l'Onera) pour l’invention et la commercialisation d’un interféromètre à décalage quadri-latéral (IDQL). Le prix Yves Rocard récompense un transfert de technologie réussi entre un laboratoire de recherche et une entreprise.

Le jury a particulièrement apprécié cette technologie innovante brevetée au niveau mondial, fruit de la richesse intellectuelle de deux laboratoires de recherche, ONERA/DOTA et LULI. Cette innovation permet de mesurer précisément l’amplitude et la phase des faisceaux lasers pour prédire et contrôler leur propagation, en particulier dans les chaînes laser de forte puissance.

La technologie IDQL repose sur l'invention par Jérôme Primot en 1991 de l'interférométrie multilatérale. Des évolutions importantes ont suivi, jusqu'à la mise au point de l'interféromètre IDQL qui a été industrialisé et commercialisé par la société Phasics créée à l'occasion en 2003 dans l’incubateur de l’Ecole Polytechnique. La stratégie de Phasics s'est positionnée sur deux marchés : scientifique avec la métrologie laser, industriel avec la métrologie optique. Phasics a été couronnée d’un succès attesté par une centaine de ventes d’abord en France puis aux USA, Canada, Europe et en Asie (Corée, Japon). Sur ce créneau spécifique, la société n’a pas de concurrents, ni en France ni dans le monde.

Les travaux de recherche continuent et de nouveaux axes de développement scientifique sont explorés : en biologie, en microscopie, mais surtout en physique fondamentale. La mise en phase de très nombreux lasers fibrés permettrait en effet d'atteindre des énergies capables théoriquement de produire des paires électrons/positrons à partir du vide. Ce défi de l'optique ultra-relativiste a déjà son réseau - le CAN pour Coherent Amplification Network, et son programme européen : ELI pour Extreme Light Infrastructure.

Légendes : 1 - Interférogramme obtenu par la technologie IDQL révélant une aberration sphérique ; 2 - Interféromètre SD4 conçu et commercialisé par la société Phasics

Remise du prix le mardi 30 septembre 2008 à 16 heures
Salon MESUREXPO Paris Nord Villepinte, Hall 1