Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

A la une

11.07.2017 - Simulation numérique

Après un an d'existence le plateau « elsA Hybride » porte ses fruits

Au printemps 2016, un fonctionnement en plateau ONERA-Airbus-Safran au bénéfice du logiciel de simulation aérodynamique elsA était inauguré, dans l'objectif de développer la capacité de simulation en maillages non structurés ou hybrides. Un an après, le bilan est très positif.

Un bon tiers des ressources dédiées au développement de méthodes numériques dans elsA a été orienté en 2016 vers le développement de la capacité de simulation en maillages hybrides (maillages comprenant des zones structurées et non structurées) ou non structurés.

Outre la mise en place d’une activité conséquente de développement et validation sur cette thématique, un mode de travail en plateau était lancé au printemps 2016.  

Après un an d’existence, les progrès réalisés sont impressionnants. Ils ont été rendus possibles grâce à un travail commun avec les équipes des logiciels ONERA Cassiopée (pré- et post-traitement) et CEDRE (simulation multi-physique liée à la propulsion).

Ces progrès concernent d’une part le cœur du calcul CFD avec des améliorations apportées aux méthodes numériques qui ont permis d’augmenter sensiblement la robustesse des calculs et la précision des résultats en non structuré, et de réaliser des premières démonstrations de calculs en maillages hybrides. Les progrès concernent aussi les opérations préalables au calcul, opérations de mise en données, découpage et répartition sur plusieurs processeurs, etc.


Calcul d'aubes de compresseur, incluant des zones entre les parties fixes et tournantes du moyeu, où circule de l'air en raison des jeux qui existent.  © ONERA-Safran

En septembre dernier lors des journées « Utilisateurs elsA », Safran Tech annonçait que la fonctionnalité en maillage non structuré passait un premier niveau de validation et pouvait être transmise dans les services méthodes concernés du groupe Safran.

Devant la dynamique et l’engouement suscités par ce plateau elsA, l’opération se poursuit. L’objectif est maintenant de consolider la fonctionnalité Hybride, de poursuivre le développement d’une méthode polyédrique/polygonal entamé fin 2016 et offrant encore plus de flexibilité.

Airbus, associé depuis le début à ces avancées, souhaite être de plus en plus présent sur ce plateau elsA Hybride et bénéficier à son tour de ces nouvelles capacités.

Un fonctionnement en mode plateau est également en préparation pour booster la thématique « optimisation de forme » autour d’elsA.


L'écoulement passe par de véritables "labyrinthes", très complexes géométriquement. Ils peuvent désormais être pris en compte dans les simulations numériques grâce à l'approche "hybride" ((juxtaposition structuré/non structuré dans les maillages) 
 © ONERA-Safran