Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

A la une

01.12.2015 - Espace

La recherche spatiale européenne se prépare à créer l'ESRE

Une nouvelle étape a été franchie en vue de la création de l’ESRE (Association of European Space Research Establishments) lors de la réunion des présidents au CIRA (Italie) le 20 novembre dernier, sur le modèle de l'EREA (European Research Establishments in Aeronautics).

Les présidents du NLR (Michel Peters, Pays-Bas), ONERA (Bruno Sainjon, France), CIRA (Prof. Luigi Carrino, Italie), DLR (Dr Pascale Ehrenfreund, Allemagne) et le représentant INTA (Angel Moratilla, Espagne) signent l’approbation des statuts le vendredi 20 novembre dans les locaux du CIRA.
 

L’agenda était chargé pour les présidents et représentants des cinq centres de recherche membres fondateurs de l’ESRE.

A l’ordre du jour :

  • Signature de l’accord sur les statuts de l’association,
  • Sélection des domaines de coopération prioritaires, 
  • Décision sur la mise en place de deux groupes de travail :
    • un groupe "stratégie" en charge de l’orientation à moyen et long terme de l’ESRE et de l’établissement des roadmaps pour les Work Programmes 2018-2019-2020 et FP9.
    • un groupe "projets" en charge de la préparation de projets de recherche communs (ouverts aux universités et aux industriels) en réponse aux calls H2020 2016-2017.

Un prochain rendez-vous entre les présidents est prévu en mars 2016 à Bruxelles pour déposer et entériner ces statuts auprès des instances ad hoc et ainsi permettre la tenue de la première assemblée générale de l’ESRE qui verra la désignation des Board Members, des Chair et Vice-Chair, des secrétaire et trésorier ainsi que la tenue du premier Board Meeting (conseil d'administration). Cette réunion permettra aussi de préparer le rendez-vous avec la commissaire européenne au Marché intérieur et à l'Industrie E. Bienkowska, qui devrait avoir lieu en avril 2016.

 

A propos de l’ESRE

Le CIRA italien, le DLR allemand, l’INTA espagnol, le NLR hollandais et l'ONERA français ont souhaité renforcer leur coopération dans le domaine de la recherche et technologie spatiale en créant une association sur le modèle de l’EREA pour le domaine aéronautique (European Research Establishments in Aeronautics). Leur objectif : parler d’une seule voix pour être une vraie force de propositions aux côtés des autres grands acteurs de la filière. Pour cela, ils ont  choisi d’intensifier leur coopération en matière de recherche et technologie pour soutenir un secteur spatial en forte évolution et où l’excellence technologique et la compétitivité doivent être envisagées sur le long terme.