Allez au contenu, Allez à la navigation

SPHERE-SAXO: optique extrême pour l'astronomie

AUTRES

30.09.2014

ONERA, Palaiseau (Salle Marcel Pierre )

Thierry Fusco

Maître de Recherche à l'ONERA
Département Optique Théorique et Appliquée

Résumé

La détection directe et la caractérisation spectrale de planètes extra-solaires est un domaine des plus motivants et des plus actifs de l'astronomie moderne. La difficulté principale consiste à détecter les quelques photons provenant de la planète au milieu de millions d’autres émis par son étoile hôte, le tout à une résolution angulaire de l'ordre du microradian.

Afin d'atteindre ce but ultime, un des télescopes de 8 mètres de diamètre de l'Observatoire Européen Austral, situé dans le désert de l'Atacama au Chili, a été récemment équipé d'un nouvel instrument appelé SPHERE (pour Spectro-Polarimetic High-contrast Exoplanet REsearch).

Associant un défi scientifique à un défi technologique, SPHERE est le fruit de 12 ans de développement et d'une collaboration entre 12 instituts européens. Il combine un système d'optique adaptative (OA) dit "extrême", développé par l'ONERA, à plusieurs types de coronographes, et plusieurs concepts avancés de détection (Imagerie différentielle, Spectroscopie et Polarimétrie).
Thierry Fusco revient sur l'histoire de ce projet, depuis sa genèse jusqu’aux premières mises en œuvres réalisées au printemps 2014 sur le télescope. Il détaille en particulier le fonctionnement de ce qui peut être aujourd'hui considéré comme l'un des systèmes d’observation astronomique depuis le sol les plus complexes et, sans nulle doute, le plus performant au monde.

Télécharger la présentation