Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

DAAP - Aérodynamique appliquée

Soufflerie de site L2

Représentation numérique de la soufflerie L2
Représentation numérique de la soufflerie L2

Caractéristiques aérodynamiques

  • Puissance installée de 135 kW
  • Vitesse variable de 0 à 19 m/s
  • Dimensions de la veine : L=9 m , l=6 m , h= 2.5 m
  • Plateau tournant de 6 mètres motorisé


Types de montage

  • Un plateau tournant de 6 m de diamètre permet d'orienter les maquettes dans la rose des vents
  • Une balance de paroi est utilisée pour la mesure simultanée de six composantes aérodynamiques
  • Un portique 3 axes piloté à distance assure le positionnement des sondes avec recopie de la situation
  • Un montage en mono mât ventral ou en dard arrière, motorisé en incidence et dérapage permet l’orientation de la maquette et la mesure du torseur aérodynamique

Système de déplacements de sondes en X, Y et Z
Système de déplacements de sondes en X, Y et Z 

Moyens métrologiques

  • Mesures de torseurs aérodynamiques via le parc conséquent de balances de l’Onera
  • Mesures de pression stationnaire (384 voies) et instationnaire (32 voies) pour des étendues de mesures de 10’’ WC jusqu’à 10 PSI
  • Mesures de vitesse et fluctuations de vitesse  par anémométrie fils chauds mono et multicomposantes (12 voies) et par vélocimétrie par images de particules (PIV 2C, 3C, 3C haute cadence)
  • Visualisation d'écoulements pariétaux (enduits gras, fils de laine…) et dans le champ (tomoscopie)
  • Thermographie infrarouge
  • Autre : analyse gazeuse, mesures et cartographies de températures, etc.
  • L’ensemble du parc d’équipements de mesure est rigoureusement maîtrisé grâce au laboratoire d’étalonnage du centre de Lille.
  • Type d'essais
  • Caractérisation statique d’avions légers
  • Aérologie navale
  • Caractérisation des effets du vent sur le milieu bâti ou sur les sites industriels (confort piétonniers, ventilation, charges aérodynamiques sur les bâtiments…)
  • Energies renouvelables (caractérisation d’éoliennes, charges aérodynamiques sur panneaux solaires…)
  • Ferroviaire (aérodynamique des rames, ventilation, effets des vents traversiers…)

 
Environnement numérique

  • La préparation des essais peut s’appuyer sur une modélisation numérique de la soufflerie, permettant de fournir des données dimensionnelles (CAO) et aérodynamiques (CFD) très en amont.
  • Un ensemble d’outils de pré- et post-traitement dérivé des grandes souffleries industrielles a été développé. L’exploitation des essais est aussi facilitée par les moyens de traitement disponibles au sein de la soufflerie, ainsi que les méthodologies de correction développées (corrections de paroi notamment).

 

Autres Départements Scientifiques