Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

DCPS - Conception et évaluation des performances des systèmes

ACCS - Air Command and Control System (Expertise)

 

Un nouveau système de commandement et de conduite des opérations aériennes pour l'OTAN

L’OTAN a décidé de renouveler ses centres de commandement et de conduite des opérations aériennes fixes et mobiles en s’équipant d’un système intégré unique pour la planification, la programmation et la conduite des missions aériennes.

Ce système, appelé ACCS (Air Command and Control System), a été défini et développé dans une approche incrémentale par niveaux de capacités opérationnelles dénommées LOC (Level of Operational Capacity). L’objectif de l’ACCS est d’offrir, dès le premier niveau (LOC1), un haut degré de performance, d’ouverture et d’interopérabilité pour répondre aux exigences d’un environnement opérationnel où prédominent les besoins de coordination et d’échanges interarmées, interalliées et civilo/militaires.

Les prochains niveaux procéderont à des améliorations du système ACCS dans le cadre du programme de défense contre les missiles balistiques de théâtre (ALTBMD), qui est destiné à la protection des troupes déployées puis dans le cadre de la défense des populations et du territoire (TMB).

 

L'Onera participe à la mise en service opérationnelle des centres ACCS français

Deux centres ACCS sont en phase de déploiement en France.

L’Onera assiste la DGA et l’armée de l’air dans les tâches d’intégration de ces deux entités dans le dispositif de défense aérospatial français existant (appelé SCCOA). Les activités de l’Onera se répartissent selon trois domaines :

  • la réalisation d’expertises technico-opérationnelles contribuant à évaluer les impacts de l’arrivée de ces entités ACCS dans les structures de commandement existantes

  • la préparation de la validation des centres sur les plans technique (placée sous la responsabilité de la DGA) et opérationnel (placée sous la responsabilité de l’Armée de l’air)

  • la conduite d’une étude de sécurité (au sens sécurité aérienne ou Safety) qui doit démontrer que les centres ACCS français intégrés dans l’environnement SCCOA sont raisonnablement sûrs et ne contribueront pas à l’apparition d’un évènement catastrophique (perte d’un ou plusieurs aéronefs). La validation des analyses/résultats de l’étude est de responsabilité DGA.

Les résultats de ces travaux permettent de compléter la perception de la DGA et de l’armée de l’air des enjeux, difficultés et risques susceptibles de perturber la mise en service opérationnel des centres ACCS en France.

Participants 

  • DGA - Direction générale de l'armement

  • Armée de l'air

  • Onera

  • LGM - [Société de conseil et d'expertise]

 

Autres Départements Scientifiques