Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

DCPS - Conception et évaluation des performances des systèmes

Genesis - Outil pour la conception et le développement de simulations HLA

Présentation


Présentation de l'outil Genesis sur le stand Onera du salon du Bourget 2007, par Patrice Carle, ingénieur au département Conception et évaluation des performances des systèmes

 

Synopsis de l'outil Onera Genesis
Synopsis de l'outil Onera Genesis

Le projet GENESIS "générateur de fédérés HLA" est un Projet d'Etudes Amont (PEA) financé par le DSP/STTC de la DGA. Il a débuté en janvier 2003 pour une durée de 3 ans. L'année 2004 voit s'achever l'objet principal du projet : l'outil logiciel lui-même. En 2005, seront réalisées des études à l'aide de l'outil.

Deux départements sont impliqués dans le projet : le département Conception et évaluation des performances des systèmes (DCPS) et le déprtement Traitement de l'information et modélisation (DTIM).

Les simulations HLA (High Level Architecture) sont des simulations distribuées (i.e. s'exécutant sur plusieurs machines connectées en réseau). Il s'agit d'une norme et de moyens logiciels mis au point par le DoD américain qui remplacent une norme plus ancienne nommée DIS.

Le département américain a défini très précisément :

  • des règles qui régissent toutes les simulations HLA

  • un formalisme précis qui donne un sens à certaines notions ("Objet", "Interaction", "Fédéré", "Fédération")

  • une méthodologie qui encadre le travail des concepteurs

  • un ensemble de moyens logiciels à mettre en œuvre pour développer et utiliser ces simulations : le RTI (Run Time Infrastructure).

Depuis 2000, HLA est une norme internationale (IEEE 1516). C'est l'existence de ces règles très précises et de cette méthodologie rigoureuse qui a rendu possible l'idée de ce projet : il s'agissait de proposer une sorte de "suite" logicielle d'assistance au développement, qui soit utile dès les premières étapes de la spécification, jusqu'aux dernières phases de la réalisation et de test du code. Les utilisateurs de Genesis sont donc aussi bien les programmeurs du projet, que les personnes spécifiant le besoin, sans connaissance informatique approfondie.

L'outil fonctionne en deux temps. D'abord il lit une description textuelle de la simulation. Ce texte permet de représenter des besoins préliminaires (Je veux simuler un Radar, détectant des Aéronefs), puis par enrichissements successifs, il contient des informations de plus en plus précises (les Aéronefs ont une position, décrite en coordonnées WGS84, par des angles en radians). L'étape ultime de la description consiste à rattacher les fonctionnalités HLA aux modèles physiques que l'on veut simuler (l'équation du Radar, la mécanique du vol).

Ensuite, à partir de cette description, l'outil peut accomplir des actions très variées :

  • Il peut vérifier la cohérence de la description
  • Il peut produire la documentation selon la méthodologie définie par la norme
  • Il peut produire le code source (C++) des objets, types de données, simulateurs composant la simulation, ainsi que les moyens de compiler ce code source (Makefiles)

En conclusion, nous pouvons dire que en réalisant l'outil GENESIS nous avons poursuivi quatre buts principaux, que nous espérons avoir atteints :

  • permettre la capitalisation et la réutilisation
  • offrir une méthodologie de développement
  • offrir la compatibilité avec l'existant
  • simplifier au maximum le codage

 

Autres Départements Scientifiques