Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

DPRA - Prospective aérospatiale

Transport aérien 2050

Des recherches pour préparer l'avenir

ATS 2050

L'avenir d'un secteur de pointe est lié aux options prises, plusieurs décennies en amont, dans les laboratoires et centres de recherche. Énergies, matériaux, configurations, systèmes embarqués, infrastructures, protection de l'environnement : autant de domaines technologiques sur lesquels il faut miser à bon escient.

En 2050, le trafic aérien aura beaucoup évolué, son environnement également. Mais jusqu'à quel point et en s'appuyant sur quels atouts ?

Afin de constituer une aide à la décision pour le futur proche, le département de prospective de l'Onera s'est attaché à imaginer la place du transport aérien en 2050 en s'appuyant sur quatre scénarios définis auparavant (étude Consave - UE 2002-2005 par le consortium DLH, DLR, NLR, QinetiQ, IIASA, MV, Airbus) :

La réflexion alimentée par l'étude de ces scénarios fait émerger une feuille de route dans laquelle apparaissent de nouveaux concepts d'aéronefs, l'automatisation et la gestion du trafic, les infrastructures au sol et les indispensables outils de conception et d'évaluation.

L'étude ATS2050 fait également émerger les briques technologiques pour lesquelles l'effort à fournir est crucial.

 
Télécharger l'étude complète :

 

Les 4 scénarios de l'étude ATS 2050 :

 

Scénario 1 : Unlimited Skies

Un secteur en pleine expansion, régulé par les automatismes
 

Le premier de ces scénarios se nomme UnLimited Skies. Le monde dont il offre une représentation n'est pas fondamentalement contraint par la disponibilité de l'énergie. Non que la nécessité de l'économiser n'existe pas. Simplement, on ne se situe pas dans une logique de pénurie. Du coup, le paysage aéronautique présente une explosion significative avec le développement de nombreuses configurations d'appareils.

 

Scénario 2 : Regulatory Push-Pull

La régulation au bénéfice d'une approche globale du respect de l'environnement
 

Le second scénario, baptisé Regulatory Push-Pull emprunte à UnLimited Skies certains de ses concepts. Le développement étant grandement limité par un canevas de règles, on ne risque pas le même type de saturation. Le monde qu'illustre ce scénario est en effet nettement plus comptable des intérêts communs, plus préoccupé de sa pérennité et conscient de sa fragilité, du fait notamment d'une série de contraintes très fortes, essentiellement d’ordre énergétique et environnemental.

Scénario 3 : Down-to-Earth

Un monde qui fonctionne quasiment sans énergies fossiles et ne rejette rien
 

Ce troisième scénario présente une situation radicale en ce qu'elle traduit la volonté politique de se passer tout simplement d'énergies fossiles. Celles-ci ne sont pas nécessairement épuisées mais on décide de cesser de ponctionner la nature en figeant les réserves en l'état. En cessant de rejeter des substances polluantes également. L'activité économique lui est intégralement subordonnée. L'électricité domine donc de manière écrasante les activités humaines, obligatoirement vertes.

Scénario 4 : Fractured World

Une juxtaposition de mondes autoarciques aux développements très contrastés

Le scénario Fractured World offre une vision géopolitique inédite. Le monde s'est scindé en blocs distincts à l'issue de crises politiques et économiques majeures en partie causées par une inégalité face aux conséquences du réchauffement climatique global et à l’accès à l'énergie. Chacun est replié chez soi, pour adopter ses propres solutions en fonction des valeurs dont il se sent porteur.

 

Autres Départements Scientifiques