Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

TIS - Traitement de l’information et systèmes

Les recherches de la branche « Traitement de l’Information et Systèmes » (TIS) visent à développer, adapter et appliquer au secteur Aérospatial et Défense les technologies avancées du traitement de l’information. Il s’agit de méthodes et d’outils permettant d’utiliser les signaux délivrés par divers dispositifs de perception en vue de piloter l’évolution de systèmes complexes ou d’en identifier des modèles d’évolution dans le temps. Il s’agit également de méthodes formelles, d’outils associés, de méthodes numériques de simulation visant à assister l’activité de conception, à évaluer ou à vérifier le niveau de performance dès les premières étapes du projet. Une particularité des équipes TIS tient à la mixité étroite entre des spécialistes des méthodes théoriques de traitement de l’information les plus avancées et des experts «système» du domaine aéronautique - espace - défense : avions civils ou militaires, drones, missiles, systèmes orbitaux, lanceurs, transport aérien, systèmes de défense.


Les caractéristiques et le comportement des véhicules, des capteurs, des actionneurs et de l’environnement font intervenir des aspects physiques Le Redermor,véhicule sous-marin expérimental autonome du Gesma multiples relevant de la compétence des autres branches de l’ONERA. Les travaux de la branche TIS ont donc un caractère transversal, ils permettent de valoriser la pluridisciplinarité de l’ONERA, notamment lors d’avant-projets de nouveaux concepts pour l’aéronautique, l’espace ou la Défense, à l’occasion, en particulier, de projets de recherche fédérateurs pilotés par la branche TIS.
 

L’activité est organisée en 3 grands volets :

  • Expertise des finalités stratégiques : ces études visent à rassembler les connaissances spécifiques aux finalités centrales de l’ONERA : Aéronautique, Espace, Défense. Elles permettent de mieux préparer l’ONERA à sa mission d’expertise auprès des services étatiques et aux collaborations avec les partenaires industriels. Les besoins identifiés permettent de préparer les choix d’orientation concernant les activités scientifiques de base. Les domaines plus particulièrement concernés sont : les systèmes de transport aérien, de veille et observation, de combat et de défense, les systèmes embarqués.
     
  • Méthodes et outils pour l’ingénierie système : pour les systèmes dits ‘complexes’, le nombre de configurations possibles est tel que les équipes de projets ne peuvent obtenir de garantie de bon fonctionnement sans outils efficaces d’aide à la spécification et au développement. L’objectif à terme est de pouvoir valider un ensemble de spécifications par rapport au service attendu, puis de générer automatiquement l’ensemble des choix de matériels, de codes et de jeux de test à l’aide de chaînes de développement certifiées. Diverses techniques de simulation font également l’objet de travaux.
     
  • Méthodes et outils pour le développement de plates-formes : on rassemble ici toutes les activités qui concernent la spécification et la réalisation des éléments de la boucle perception–décision–contrôle des engins du domaine aéronautique et spatial, et également marin. Un pilote, ou un opérateur, est toujours en interaction avec l’engin; mais son rôle et son degré d’autorité varient considérablement selon le type de système. On remarque cependant une évolution dans le rôle des pilotes : d’un principe de système assistant le pilote on passe progressivement à celui de pilote supervisant le système, et l’on peut d’ores et déjà préfigurer que les avions du futur seront des drones surveillés par un personnel technique, embarqué ou distant.

Contact

Philippe Bidaud
Directeur scientifique de la branche Traitement de l'information et systèmes

ONERA DSG/TIS
Chemin de la Hunière et des Joncherettes
BP 80100
FR-91123 PALAISEAU CEDEX

tél +33 1 80 38 68 11
fax +33 1 80 38 68 89

Autres Branches Scientifiques