Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Crash !

Un pilote d'avion est parfois amené à procéder à un atterrissage d'urgence. En fonction des raisons et des circonstances, des procédures d'atterrissage "sécurisées" lui sont imposées. Il peut par exemple être amené à envisager un atterrissage "train rentré".


Crash de structures aéronautiques - Simulation de l'influence
du procédé de rivetage sur la tenue des assemblages rivetés
(
DMSE : J.L. Charles, E. Deletombe et B. Langrand )

Simulation de l'écrasement d'une structure réelle de tronçon de fuselage d'avion
Simulation de l'écrasement d'une structure réelle
de tronçon de fuselage d'avion

Lors d'un tel atterrissage, l'avion est piloté pour entrer en contact avec le sol à une faible vitesse verticale et y freiner sa course en glissant. La zone de contact est déterminée par la procédure et se situe au niveau de la soute à bagages.

Afin d'étudier le comportement des avions dans de telles configurations et d'intégrer des normes de certification* au crash dans la phase de conception, l'industriel est amené à utiliser des moyens de calculs par éléments finis** extrêmement puissants. Ces moyens de calcul permettent d'intégrer dans les modèles, à différents niveaux d'échelles, une grande variété de paramètres qui déterminent le comportement final de la structure (texture du sol, alliages ou matériaux constituants la structure, assemblages des pièces élémentaires, etc.).

Lexique

  • *Normes de certification
    Règles ou critères que doit satisfaire un appareil pour pouvoir être exploité dans un pays ayant reconnu ces normes.
  • **Eléments finis
    En calcul des structures, objets géométriques (triangle, quadrilatère, etc.) dont les déformations sous contraintes sont régies par les lois de comportement associé, et qui permettent de discrétiser une structure complexe en un grand nombre d'éléments simples.

28.06.2007