Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Le décrochage, par elsA

Si le phénomène de décrochage est bien connu (et redouté) il n’en demeure pas moins un point délicat de l’aérodynamique, et sa prédiction rigoureuse relève exclusivement de l’expérimentation en soufflerie.

copyright © ONERA 2011 - Tous droits réservés
Simulation ZDES (Zonal Detached Eddy Simulation) de l’écoulement autour d’une aile 3D d’envergure finie en configuration décrochée par le logiciel elsA
[calcul par François Richez, Michel Costes, Robert Gaveriaux, unité "Hélicoptères, Hélices, Turbomachines" du département d'Aérodynamique appliquée]


En 2010, les aérodynamiciens de l’ONERA ont toutefois mis en œuvre une simulation du décrochage avec le logiciel elsA sur les moyens de calcul du GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif). Une telle simulation sur une aile 3D est une première pour l’ONERA : 1 200 000 heures de temps machine (CPU) réparties sur 1024 processeurs, avec un maillage de 150 millions de points.

Ces résultats sont aussi en très bon en accord avec l’expérience. Les champs de vitesse moyenne fournis par cette simulation concordent avec les mesures de vélocimétrie par images de particules (PIV), une méthode de mesure non intrusive qui progresse par ailleurs très vite, pour satisfaire les besoins de validation des codes de calcul.

Une analyse plus poussée des signaux de pression instationnaire sera réalisée afin d’identifier les mécanismes d’instabilités qui caractérisent ce type d’écoulement complexe.

 

 

 

06.06.2011