Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Le secret de Nostradamus- VIDEO

Nostradamus est un radar capable de voir bien au-delà de l'horizon.


Radar transhorizon par onde de ciel Les ondes émises par Nostradamus
atteignant un mobile sont réfléchies par celui-ci vers la station radar en suivant le même chemin que l'onde incidente.
(DEMR :Gilbert Auffray)

Installation des antennes radar au sol.
Installation des antennes radar au sol.

Il se joue de la rotondité de la terre en émettant des ondes basses fréquences (entre 3 et 30 MHz* ) ayant la particularité de se réfléchir sur les couches ionosphériques** de l'atmosphère situées entre 100 et 300 kilomètres du sol. Ainsi, l'onde réfléchie par ce miroir naturel illumine une zone de 500 kilomètres de côté. Par effet Doppler*** tout engin situé dans la zone renvoie un écho vers les antennes réceptrices. Suivant l'angle de réflexion le radar peut balayer des zones situées de 800 à 2000 kilomètres de l'installation au sol sur 360°.

Nostradamus est composé de 288 antennes émettrices et réceptrices réparties sur les bras d'une étoile à trois branches déployée sur plusieurs centaines de mètres. C'est un radar tout temps qui, outre des applications militaires fondamentales, est capable de surveiller des bateaux en haute mer, des courants marins ou encore la dérive des icebergs.

 

Lexique

*MHz

1 méga hertz = 1 million de hertz. Un hertz correspond à une variation par seconde d'un phénomène alternatif.

**Ionosphère

Région de l'atmosphère située entre 60 et 500 km environ contenant des particules ionisées par le vent solaire. L'ionisation est provoquée par les rayonnements solaires et cosmiques, en particulier les rayons X et les ultraviolets qui décomposent les molécules gazeuses, et forment ainsi un plasma dans la haute atmosphère.

***Effet Doppler

Phénomène physique qui altère la fréquence d'une onde émise ou réfléchie par un objet qui s'éloigne ou se rapproche de l'observateur.
En ce qui concerne les ondes radar, le traitement SAR trie les échos en fonction de leur décalage en fréquence, ce qui permet de séparer les points situés vers l'avant (écho plus aigü) de ceux situés vers l'arrière (écho plus grave) même très peu séparés (ici, de 2m).

****Radar à synthèse d'ouverture (SAR)

Technique radar qui exploite le déplacement de l'antenne pour obtenir une résolution angulaire bien supérieure à celle d'une antenne immobile. La résolution angulaire d'une antenne est inversement proportionnelle à sa taille, nécessairement réduite à bord d'un avion.

17.10.2001