Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Les pales se suivent et ... se perturbent

Dans le cadre du projet Shanel, recherche franco-allemande financée pour l'Onera par la DPAC [Direction des programmes aéronautiques et civils], les aérodynamiciens de l'Onera ont mis en oeuvre le logiciel "maison" elsA pour calculer les interactions pale-tourbillons sur un rotor [rotor Bo 105] en vol de descente. Un maillage de 31 millions de points a été nécessaire pour représenter la zone d'écoulement calculé.

Calcul de l'interaction pale-tourbillon sur un rotor. Simulation numérique effectuée sur un maillage de 31 millions de points avec le logiciel elsA. (DAAP : Thomas Renaud )
Calcul de l'interaction pale-tourbillon sur un rotor. Simulation numérique
effectuée sur un maillage de 31 millions de points avec le logiciel elsA.
(DAAP : Thomas Renaud )

Les ingénieurs ont confronté les résultats de calcul aux bases de données expérimentales HART (1994) et HART II (2001) dont l'objectif était la caractérisation aéro-acoustique du rotor dans le but de valider les simulations numériques.

Les comparaisons calcul-expérience révèlent qu'elsA prévoit très correctement les interactions. Précisons qu'une très bonne connaissance des interactions entre les pales et les sillages qu'elles génèrent (cas de ce cacul) est indispensable pour prédire les performances d'un appareil ainsi que le bruit généré. En attendant, si on n'en est pas encore au calcul de l'hélicoptère complet à ce niveau de précision, la simulation numérique avec elsA sur ce genre de configuration se montre très prometteuse.

14.02.2007