Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Respectez les distances de sécurité !

Un avion porté par l'air laisse toujours derrière lui un sillage constitué de tourbillons, d'autant plus puissants que la masse de l'appareil est importante. Les plus gros tourbillons sont générés aux extrémités des ailes. Becs et volets**, braqués en phase de décollage, sont la source des plus petites structures.


Modélisation des tourbillons de sillage - Simulation numérique* directe
(DMAE : X. de Saint-Victor & DSNA : O. Labbé)

copyright © ONERA 1996-2006 - Tous droits réservés Simulation numérique des tourbillons de sillage d'un avion de transport (DSNA - Odile Labbé)
copyright © ONERA 1996-2006 - Tous droits réservés Simulation numérique des tourbillons de sillage d'un avion de transport (DSNA - Odile Labbé)

La masse d'air en rotation est très importante et les vitesses induites peuvent aller jusqu'à 30m/s, ce qui ne manquerait pas de déstabiliser un avion les traversant, voire de provoquer sa chute. C'est le mélange de ces tourbillons avec les jets issus des turboréacteurs qui crée les trainées de condensation que l'on peut observer dans le ciel.

Ces tourbillons sont gênants aux abords des aéroports car ils imposent aux avions de respecter entre eux une grande distance pour assurer la sécurité. Invisibles en conditions normales, ils sont difficiles à étudier. La simulation numérique permet de modéliser ces phénomènes.


Glossary

  • *Simulation numérique
    Reproduction ou prévisions par calculs informatiques de phénomènes physiques en utilisant des modèles théoriques représentés par des équations adaptées au calcul sur ordinateur grâce à des méthodes numériques.
  • **Becs et volets
    Becs et volets sont des gouvernes aérodynamiques mobiles articulées situées respectivement au bord d'attaque et au bord de fuitede l'aile. Leur rôle est d'augmenter la portance en modifiant la courbure de l'aile et en accroissant éventuellement sa surface.

28.11.2007