Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Un jet bien eclaté - VIDEO

Le système propulsif qui sera intégré sur le futur avion spatial devra s'adapter à une large plage d'altitudes de vol.


Aérodynamique des nouvelles tuyères propulsives

La maquette de tuyère en soufflerie
La maquette de tuyère en soufflerie

Ainsi, lors de la phase de décollage, le jet propulsif issu de la tuyère*  du moteur rencontrera une pression atmosphérique de l'ordre de 1 bar. Mais dans la haute atmosphère, ce même jet débouchera dans un air à très faible pression (100 à 1000 fois plus faible). Cette transition se traduit par un éclatement progressif du jet.

Ce phénomène complexe est étudié en soufflerie**. La technique de strioscopie***  permet de visualiser le jet à la sortie de la maquette de tuyère.

Lexique

*Tuyère

Conduit d'éjection des gaz de combustion d'un moteur à réaction d'avion ou de fusée. L'optimisation de sa forme est capitale pour obtenir les meilleures performances.

**Soufflerie

Dans le contexte aéronautique, dispositif expérimental servant à simuler les conditions aérodynamiques d'un vol réel. L'effet de l'air sur un objet en déplacement est équivalent à celui du vent généré dans la soufflerie sur une maquette fixée. On y effectue des mesures très précises, ce qui est souvent impossible en vol réel.
Pour les simulations subsoniques, on crée l'écoulement dans un tunnel à l'aide d'une hélice.
Pour les simulations supersoniques ou hypersoniques, on crée l'écoulement en rafales par décompression très rapide de l'air fortement comprimé d'un réservoir.

***Strioscopie

Méthode optique basée sur la diffraction des rayons lumineux et utilisée pour visualiser certains phénomènes aérodynamiques où l'air subit de fortes variations de densité.
 

28.09.2007