Allez au contenu, Allez à la navigation

Logo CARNOT

RSS

L’institut Carnot ONERA

Labellisé Carnot le 15 mars 2007, puis relabellisé début 2011 à l’issue d’un processus très sélectif, l’Institut Carnot ONERA intègre le dispositif  mis en place par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). L’objectif est de promouvoir la recherche partenariale, c’est-à-dire la recherche menée par des laboratoires publics en partenariat avec des acteurs socio-économiques, notamment des entreprises.

L'Institut Carnot ONERA est placé sous la tutelle unique de l’ONERA. Près de 1000 personnes, dont près de 100 doctorants, sont dédiées aux besoins scientifiques et techniques nécessaires à la conception des plates-formes aéronautiques et spatiales. L'Institut Carnot ONERA couvre un spectre important de R&T allant de la recherche fondamentale aux technologies industrialisables.

La convention signée par l’ONERA avec l’ANR établit le périmètre et le mode de gouvernance de l’Institut Carnot ONERA, les projets financés par abondement, ainsi que les objectifs de progrès que se fixe l’Onera dans le cadre de sa labellisation Carnot. Ceux-ci portent notamment sur :

  • l’augmentation du volume de ses recherches pour l’industrie
  • la mise en oeuvre de projets lui permettant de répondre aux enjeux du secteur aérospatial (dont la réduction du bruit et de la consommation de carburants)
  • le ressourcement et la valorisation des compétences scientifiques internes
  • la satisfaction des attentes de ses clients

A travers cette labellisation, l’ONERA réaffirme son modèle de valorisation de la recherche au bénéfice de l’industrie et son engagement à l’aider à bâtir les systèmes aérospatiaux de demain.

 

Les principaux domaines d’intervention de l'Institut Carnot ONERA

  • les modèles pour l’aérodynamique et l’énergétique
  • le contrôle des écoulements et la métrologie pour les diagnostics des
    écoulements
  • l’électromagnétisme et l’optique
  • l'acoustique et la localisation des sources de bruit
  • la commande des systèmes et la dynamique du vol
  • les méthodes et outils pour l’avionique, l’optimisation et la sûreté des logiciels embarqués
  • les simulations aérodynamiques et énergétiques
  • l'ingénierie et les maquettes scientifiques
  • les matériaux composites et les matériaux « chauds » pour turbomachines
  • l’optimisation et la durée de vie des structures : du matériau à la structure
    en service
  • les mesures physiques