Allez au contenu, Allez à la navigation

label RSS

Image du mois

  • NOVA, pour une aéronautique plus verte

    Pour aller plus loin en économie de carburant, bruit et émissions polluantes, il faut envisager des configurations d'avions commerciaux en rupture avec les avions actuels. 

    En savoir plus
  • Les premiers watts de la microturbine ONERA

    Ce démonstrateur de microturbine unique au monde développé par l’ONERA a connu un moment décisif en avril 2014 : la production de ses premiers watts d’énergie électrique.

  • Eole, un démonstrateur d’aéronef automatisé et réutilisable pour la mise en orbite de nano-satellites

    Eole est un aéronef expérimental à échelle réduite (1/4), télé-opéré, représentatif d’un futur système opérationnel de lancement spatial.

  • L'oeil de l'aérodynamicien

    La tomoscopie laser est une technique de visualisation des écoulements employée en soufflerie. Des particules de fumée éclairées par un plan de lumière laser révèlent turbulences, décollements, tourbillons... Florilège d'applications en image et vidéo.

  • L’aile ONERA-M6, star de la CFD

    L’aile ONERA M6, créée dans les années 70, est connue de tous les aérodynamiciens du monde. Elle sert de référence pour valider les méthodes numériques de simulation des écoulements . Ici, l’aile ONERA-M6 est utilisée pour des études sur la précision de nouvelles techniques de calcul (Projet Aghora).

  • Réalité augmentée et simulation aérodynamique

    Examinez vous-même en détail, avec une webcam ou une simple souris, ce modèle de simulation aérodynamique 3D d'un hélicoptère lourd.

  • Le décrochage, par elsA

    Si le phénomène de décrochage est bien connu (et redouté) il n’en demeure pas moins un point délicat de l’aérodynamique, et sa prédiction rigoureuse relève exclusivement de l’expérimentation en soufflerie.

  • La ville en 3D avec le radar

    Faire de la reconstruction urbaine 3D à partir d'images radar est possible. L'ONERA en fait la démonstration pour la première fois.

  • Nightglow - La lumière de la nuit

    Les nuits sans lune et sans nuage, loin des villes, le ciel apparaît constellé d'étoiles. Mais ces étoiles ne nous éclairent guère... Aussi les scientifiques de l'Onera cherchent-ils à mieux connaître le "nightglow", littéralement "lueur de la nuit", un faible éclairage naturel dans l'infrarouge proche de la lumière visible qui nous vient du ciel.

  • Passage en soufflerie du lanceur aéroporté EOLE

    Le démonstrateur aéroporté Eole, dont le développement est coordonné par l'ONERA, s'inscrit dans le programme étudiant Perseus, dont le Cnes est maître d'ouvrage.

  • La simulation du bruit du train d'atterrissage passe par la CFD*

    Le bruit aérodynamique généré par les systèmes hypersustentateurs1 et les trains d’atterrissages constitue la source prépondérante du bruit externe des avions civils gros-porteurs en phase d’approche. La prévision numérique de ce bruit représente donc un enjeu critique pour les constructeurs.

  • Réseau de surveillance Graves

    Selon les informations issues des bases de données publiques américaines, plus de 8000 objets - à l'exception des satellites militaires américains, pour lesquels aucune donnée n'est disponible - orbitent autour de la Terre. Beaucoup de ces engins spatiaux survolent quotidiennement la France, constituant ainsi une menace potentielle pour la défense du territoire. Aussi est-il essentiel de pouvoir connaître en permanence la position de ces objets. Dans ce contexte, le système de veille spatiale GRAVES, conçu et développé par les équipes de l'ONERA, représente un outil d'avenir extrêmement prometteur, capable de maintenir à jour une base de données des objets survolant la France, à une altitude inférieure à 1 000 km.

  • Vers la détection d’exoplanètes habitables

    Le système de cophasage de l'Onera installé à l'observatoire de Meudon valide les analyses spectrales futures destinées à déceler des conditions propices à la vie dans l'univers. Les performances sont actuellement les meilleures au monde, et confortent l’Onera dans son leadership en matière d’instrumentation à très haute résolution angulaire.

  • La DGV* ou la photographie des vitesses par laser

    Pour rendre visibles les mouvements de l'air, l’écoulement dans la soufflerie a été ensemencé avec de très fines particules submicroniques, et éclairé par un plan laser. Ces particules suivent les lignes de champ du tourbillon, et diffusent la lumière laser jusqu’à la caméra.

  • Un radar pour évaluer la biomasse

    Une première scientifique de l’Onera pour comprendre l’impact de la déforestation dans le changement climatique

  • Quand chimère rime avec hélicoptère

    L’image représente le domaine de calcul pour simuler l’écoulement autour d’une maquette d’hélicoptère installée en soufflerie.

  • Lâché de poids

    Les accéléromètres ultra-sensibles permettent de mesurer les infimes accélérations que subissent les satellites en orbite. En éliminant ces perturbations naturelles ils contribuent à calculer le champ de gravité, les micro-vibrations ou encore à la réalisation de missions de physique fondamentale dans le domaine de la relativité et de la gravitation.

  • Effets d’installation sur le bruit aval de soufflante des turboréacteurs double-flux

    La soufflante de turboréacteur est une des sources prépondérantes du bruit généré par les avions en phase de décollage et d’approche. En conséquence, la prévision en vue de la réduction du bruit de soufflante est devenu un thème prioritaire de recherche.

  • La foudre aussi se calcule

    La plupart des aéronefs sont conçus pour voler quelques soient les conditions atmosphériques. Dans ce contexte, le risque de foudroiement en vol est de plusieurs fois par an. Il est ainsi indispensable de prendre en compte ce risque dès la conception de l’appareil. Ce calcul montre les premières millisecondes d'un arc foudre en interaction avec un matériau aéronautique

  • ZéBuLoN, microscope numérique des composites

    Voici des représentations de la dimension micrométrique de matériaux composites utilisés par exemple dans les moteurs aéronautiques. Ces matériaux, aux propriétés thermomécaniques remarquables, sont constitués de composants élastiques - des fibres longues ou des inclusions particulaires - figés dans une matrice métallique.

Pages