Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

De la guerre des étoiles au diagnostic médical, en passant par les télescopes

Une optique adaptative cinq étoiles

Le scintillement que l’on constate en observant les étoiles est dû aux turbulences atmosphériques.

Ainsi, une prise de vue photographique depuis la Terre produit une image floue, par rapport à une image qui serait prise sans turbulence, par exemple depuis l’espace.

Suite à des travaux pour la Défense, destinés à contrer les effets de la turbulence sur la propagation de rayons lasers dans l’atmosphère menés au début des années 1980, les chercheurs de l’ONERA sont devenus des experts internationaux de l’optique adaptative pour l’astronomie. La technique repose sur un miroir déformable qui « redresse » le flux lumineux provenant de l’objet observé, suivant les consignes fournies par un analyseur ad-hoc.

Le Very Large Telescope de l’ESO au Chili s’est doté de l’équipement ONERA Naos (2001), sur un télescope de 8 m, ce qui a conduit à la première observation directe d’exoplanètes.

Puis Saxo (2014) sur l’instrument Sphere du VLT, véritable imageur de planètes extra-solaires. Prochain défi : l’optique adaptative (OA) de l’Extremely Large Telescope européen (eELT) qui sera doté d’un miroir de 39 m.

 

 


L’oeil, autre milieu de prédilection pour l’OA

Laboratoire phare de la technique de l’optique adaptative au niveau mondial, l’ONERA transfère sa compétence à l’ophtalmologie.

L'observation du fond de l'oeil pose des problèmes voisins de ceux de l'astronome qui observe les étoiles. En corrigeant les aberrations optiques dues au cristallin et au corps vitré, l’OA permet d'observer la rétine avec une très haute résolution. Des progrès très attendus en matière de diagnostic médical et en chirurgie laser.

Par ailleurs, en biométrie, l’ONERA est leader d’un projet dont l’objectif est de développer un système d’OA bas coût de reconnaissance de l’iris. Une technique d’identification très prometteuse, car beaucoup plus fiable que les traits du visage ou les empreintes digitales.

C’est un exemple emblématique de transfert d’avancées technologiques vers d’autres secteurs. La valorisation hors aérospatial fait partie des missions de l’ONERA.

09.09.2015