Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

Protéger contre le foudroiement les aéronefs et les lanceurs

Bien connaître la foudre, c’est prévenir des catastrophes

La foudre et ses conséquences, c'est une expertise de l'ONERA reconnue mondialement, une compétence nourrie pendant 40 années d'expériences en laboratoire et en vol, de développements théoriques et d'échanges avec les industriels et opérateurs aéronautiques.

Dans les années 70, on observait le foudroiement dans les nuages en y lançant des roquettes reliées au sol par un fil métallique. Aujourd'hui les industriels viennent à l’ONERA chercher la meilleure expertise pour concevoir des structures en composites et des équipements électroniques qui ne soient pas vulnérables.

Les chercheurs provoquent la foudre "in silico" (par simulation informatique) et constatent des endommagements virtuels. Le banc expérimental permet de se recaler par rapport à une physique complexe, pour des modèles toujours plus précis et plus fiables.

 


 

 

 


A Kourou, la foudre ne touche pas les lanceurs

Ce sont des spécialistes ONERA de la compatibilité électromagnétique qui ont contribué à la définition et à l’optimisation du système de protection foudre des sites de lancement des lanceurs Ariane, Soyouz, Vega.

Ils ont simulé informatiquement, grâce à leurs modèles, les champs magnétiques et les courants suite à un impact foudre sur un des quatre pylônes interconnectés protégeant la tour de lancement.

Leur expertise est allée au-delà : en injectant de forts courants représentatifs de ceux provoqués par la foudre, ils ont mis en évidence, sur site, les anomalies et zones mal protégées, contribuant ainsi à la mise en conformité du système de protection.

19.09.2015