L'ONERA de A à Z

Couche limite

Couche limite

  • 1 Sans titre

    Le passage du régime laminaire au régime turbulent s'accompagne d'importantes modifications des propriétés physiques de la couche limite... Lorsque la couche limite se développe dans un environnement extérieur faiblement perturbé, la transition est gouvernée par l'amplification du mode propre moins stable
  • 2 ONERA - NOVA : innovations pour une aéronautique plus verte

    [Une maquette de la configuration avec ingestion de couche limite est exposée sur le stand ONERA au salon Bourget du 15 à 21 juin 2015 -échelle 1/30. par Vue d'artiste 3D de la configuration NOVA BLI (ingestion de la couche limite) © ONERA... L'injection de la couche limite dans le moteur augmente le rendement propulsif de l'ensemble
  • 3 ONERA - Pépites - La modélisation ou l'art de vaincre les difficultés en simulation aérodynamique

    Il se forme, à surface de un aéronef en vol, une fine" couche limite", dans laquelle l'air est très ralenti... L'état de la couche limite doit être connu avec précision car il détermine les lois de frottement de l'air sur les surfaces... L'ONERA est reconnu mondialement pour ses développements théoriques permettant de prévoir transition et mélange turbulent dans la couche limite
  • 4 ONERA - Image du mois

    [Une maquette de la configuration avec ingestion de couche limite est exposée sur le stand ONERA au salon Bourget du 15 à 21 juin 2015 -échelle 1. Image du mois
  • 5 Sans titre

    La transition de l'état laminaire à l'état turbulent à sein de la couche limite qui se développe sur les parois des aéronefs induit une hausse importante de la traînée de frottement... Alimentés par une haute tension alternative, ces actionneurs actifs produisent une force volumique pulsée tangentielle à la paroi qui permet, sous certaines conditions, de modifier les profils de vitesse moyenne dans la couche limite et de reculer la transition
  • 6 130312 jean philippe brazier hdr

    I N V I T A T I O N De la couche limite à l'acoustique: quelques modèles de perturbations linéaires HDR de Jean Philippe BRAZIER le mardi 12 mars 2013 à 10h30 Auditorium de l'ONERA- TOULOUSE Devant le jury... L'exposé commencera par un panorama des activités de recherche menées par l'auteur à l'ONERA, de abord autour de la couche limite, puis de l'acoustique et des instabilités d'écoulement
  • 7 080116-Nicolas-Renard.pdf

    "Simulations numériques avancées et analyses physiques de couches limites turbulentes à grand nombre de Reynolds" le Vendredi 8 Janvier 2016 à 14h00 à l'Onera Meudon (Salle AY 02 63) devant le jury composé de... Onera Meudon Professeur Aix Marseille Université RESUME Simulations numériques avancées et analyses physiques de couches limites turbulentes à grand nombre de Reynolds Mieux comprendre les spécificités de la dynamique des couches limites à grand nombre de Reynolds malgré les contraintes métrologiques et son coût de simulation numérique est crucial
  • 8 Aucun titre de diapositive

    Méthodes de mesure en aérodynamique Techniques optiques pour les écoulements compressibles Méthodes de mesure en aérodynamique Visualisation du champ domaine écoulements à grande vitesse (du transsonique à l'hypersonique) expériences en soufflerie, au tunnel de tir méthode strioscopie, ombroscopie, interférométrie image créée par la déflexion de rayons lumineux produite par les variations de masse volumique dans un écoulement compressible (effet de mirage) résultat mise en évidence des ondes de choc, couches limites, zones de mélanges, sillages
  • 9 RENARD Nicolas

    Branche MFE Prix doctorants ONERA 2015 Mieux comprendre les phénomènes aérodynamiques turbulents à grande échelle pour mieux les prendre en compte Simulations numériques avancées et analyses physiques de couches limites turbulentes à grand nombre de Reynolds Nicolas RENARD Nicolas RENARD Thèse soutenue le 8 janvier 2016 Ecole doctorale
  • 10 Des jets d'air pour mieux voler | ONERA

    Pour éviter le décollement de" ces couches limites", les chercheurs de l'Onera mettent à point de petits dispositifs engendrant des jets capables de les maintenir attachées à surface de l'aile. Numéro 20