L'ONERA de A à Z

Couche limite

Couche limite

  • 1 Sans titre

    L' exposé commencera par un panorama des activités de recherche menées par l'auteur à l'ONERA, de abord autour de la couche limite, puis de l'acoustique et des instabilités d'écoulement. Seront ainsi évoquées les approches asymptotiques de perturbation pour les couches limites épaisses ou décollées, puis les méthodes de calcul modal pour les petites perturbations hydrodynamiques ou acoustiques se propageant à sein de écoulements non uniformes
  • 2 La modélisation ou l'art de vaincre les difficultés en simulation aérodynamique

    Il se forme, à surface de un aéronef en vol, une fine" couche limite", dans laquelle l'air est très ralenti... L'état de la couche limite doit être connu avec précision car il détermine les lois de frottement de l'air sur les surfaces... L'ONERA est reconnu mondialement pour ses développements théoriques permettant de prévoir transition et mélange turbulent dans la couche limite
  • 3 NOVA, pour une aéronautique plus verte

    [Une maquette de la configuration avec ingestion de couche limite est exposée sur le stand ONERA au salon Bourget du 15 à 21 juin 2015 -échelle 1/30. par Vue d'artiste 3D de la configuration NOVA BLI (ingestion de la couche limite) © ONERA... L'injection de la couche limite dans le moteur augmente le rendement propulsif de l'ensemble
  • 4 Des jets d'air pour mieux voler

    Pour éviter le décollement de" ces couches limites", les chercheurs de l'Onera mettent à point de petits dispositifs engendrant des jets capables de les maintenir attachées à surface de l'aile... En effet, si cette couche d'air dite limite se décolle, ce qui arrive dans certaines phases de vol, cela engendre des turbulences préjudiciables aux performances de l'avion1. Or, cette couche tend à se décrocher, notamment à faible vitesse et forte incidence
  • 5 Indésirable traînée

    Une autre voie de recherche concerne la nature de" la couche limite", couche d'air visqueuse adhérant à la paroi des avions. "Il s'agit de changer l'écoulement de cette couche limite, explique le chercheur... "Pour le modifier, on peut aspirer la couche limite pour la stabiliser, mais ce système est complexe
  • 6 Ecoulement transsonique autour d'un avion

    Lors de manoeuvres dans ces conditions, ce choc peut s'intensifier, le gradient de pression devient alors plus important et la couche limite décolle. Une zone de recirculation apparaît alors en aval de choc
  • 7 La CFD de l'ONERA au meilleur niveau mondial

    L' ONERA s'est ainsi mesuré à l'état de l'art international en matière de précision et de performances des méthodes CFD modernes pour l'aérodynamique instationnaire:** turbulence multi échelle fine, représentation d'ordre élevé des géométries, efficacité HPC (High Performance Computing), problèmes d'interaction choc / couche limite
  • 8 Prix des doctorants ONERA 2015

    Nicolas Renard pour" Simulations avancées de couches limites à grands nombres de Reynolds. Branche Physique
  • 9 Les éoliennes, des ordinateurs aux champs

    La principale difficulté consistait à modéliser le décrochage de" la couche limite", une couche d'air très fine à contact de la pale, qui peut se" détacher" et entraîner une diminution des performances. "Or, il y a constamment des décrochages de cette couche limite dans les éoliennes, explique le chercheur
  • 10 Sans titre

    Le passage du régime laminaire au régime turbulent s'accompagne d'importantes modifications des propriétés physiques de la couche limite... Lorsque la couche limite se développe dans un environnement extérieur faiblement perturbé, la transition est gouvernée par l'amplification du mode propre moins stable