L'ONERA de A à Z

Flux de chaleur

Flux de chaleur

  • 1 soutenance s didorally

    Elle consiste à évaluer l'apport des méthodes URANS avancées de type SAS dans la prévision des flux de chaleur turbulents et pariétaux pour des écoulements turbulents chauffés... Ces structures induisent un mélange turbulent plus important et permettent alors une meilleure prévision du flux de chaleur pariétal
  • 2 ONERA - Actualités - Ariance 6 - Définition des échauffements du lanceur dans les souffleries de l'ONERA

    Le matériau des maquettes est du Vespel ®, un matériau isolant (plastique) pouvant résister à des températures dépassant localement les 300 °C' et se prêtant très bien à la thermographie infrarouge. Un temps de traitement d' une seconde suffit pour simuler les flux de chaleur de façon représentative, ce qu' autorisent les rafales de ces souffleries, qui durent plusieurs secondes
  • 3 Premiers échauffements en soufflerie | ONERA

    Un temps de traitement d' une seconde suffit pour simuler les flux de chaleur de façon représentative, ce qu' autorisent les rafales de ces souffleries, qui durent plusieurs secondes... Pour un lanceur en conditions réelles, les températures peuvent atteindre environ 2000 °C. La connaissance des flux de chaleur locaux, reconstitués d'après les lois de similitude, permettront de bien caler les modèles d' aérodynamique et d' aérothermique numérique, affiner la conception du lanceur, et bien respecter les limites de" ce mur de la chaleur
  • 4 131018 guillaume cottin

    Cela permet d' avoir accès au flux de chaleur à la paroi ainsi qu' à la température de la plaque. Pour pouvoir calculer le coefficient d'échange de chaleur, il est nécessaire de connaître la température adiabatique, c' est pour cela qu' une seconde simulation numérique est réalisée sur chaque cas avec fois une paroi adiabatique comme condition aux limites de la plaque
  • 5 L'Onera invente la photographie instantanée des ondes électromagnétiques

    Cette feuille est très fine, permettant ainsi de détecter des flux de chaleur faibles; un film métallique, qui absorbe environ 10 % de champ électromagnétique. Le principe: en absorbant le champ, le film métallique s'échauffe puis chauffe l'isolant
  • 6 140623 ysolde prevereaud

    D' autre part, un modèle pour l'estimation des coefficients aérodynamiques de force et de moment ainsi que le coefficient de flux de chaleur en régime hypersonique transitionnel est proposé. En complément des régimes hypersonique et supersonique, un premier modèle pour le calcul des coefficients aérodynamiques en régime transsonique a été développé
  • 7 LIVRET ROI

    Flotte Airbus Hélicoptères Retours sur innovation Falcon 7X Logiciel FERMAT Grand radar GRAVES Missiles ASMP Drones de combat Accélérométrie spatia Huygens COMPÉTITIVITÉ INDUSTRIELLE DÉFENSE ET SÉCURITÉ PROGRÈS DES CONNAISSANCES ENVIRONNEMENT ET SOCIÉTÉ r e t o u r Premier acteur français de