Info COVID-19

2 avril 2020 - Dialogue social dans le cadre de la crise sanitaire

Un CSEC extraordinaire suivi d’une négociation sociale

Un comité social et économique central (CSEC) extraordinaire s’est tenu le 31 mars en visioconférence.

Objectif : présenter aux représentants des salariés, pour information et consultation, l’ensemble des mesures prises par l’ONERA pour faire face à l’épidémie de COVID 19 et les mesures envisagées pour faire face aux conséquences économiques, financières et sociales de l’épidémie de covid-19.

Parmi les sujets abordés, les conditions de l’activité partielle pour les salariés sans activité possible ont été présentées ainsi que les modalités envisagées pour autoriser une reprise limitée et partielle d’activité pendant la période de confinement tout en protégeant la santé de chacun

Une réunion de négociation en visioconférence a été organisée le 1er avril pour discuter des modalités de fixation exceptionnelle de jours de fermeture imputés sur congés annuels ou JARTT.
Un projet d'accord prévoyant 9 jours non travaillés pour tous a été discuté sur la base de 4 CP et de 5 RTT ONERA.

Conformément au souhait des départements et services d’éviter un arrêt prolongé de toute activité, la proposition repose désormais sur une planification échelonnée de ces 9 jours non travaillés, sur une période allant du 9 avril au 5 mai.

A l’issue de la négociation, vous serez informés des dispositions prises concernant les congés déjà posés sur cette période, les règles de placement sur CET ainsi que le report des CP non pris.

Si un tel accord est signé, il manifestera la volonté partagée de participer à l’effort demandé par l’Etat dans le cadre du plan exceptionnel pour compenser le ralentissement de l’activité, pendant la période de confinement et anticiper une reprise d’activité en mai.

Vous pouvez consulter les planches présentées en séance :

 

 

1er avril 2020 - Information COVID-19

La science de l’ONERA contre le COVID 19

L'Agence de l'Innovation de Défense (AID), dont nous dépendons, lance dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le COVID-19, un appel à projets qui porte sur la recherche de solutions innovantes. Chercheurs-ingénieurs de l’ONERA, nous faisons appel à vous !

Quel que soit votre département, même confinés, vous avez peut-être une technologie innovante à proposer. Si vous avez antérieurement planché sur un projet scientifique qui peut être aujourd’hui utile à la lutte contre le COVID19, c’est le moment de vous rapprocher de la DVPI.

Votre projet peut être d'ordre technologique, organisationnel, managérial ou d'adaptation de processus industriels, et doit pouvoir être directement mobilisable afin de : protéger la population, soutenir la prise en charge des malades, tester la population, surveiller l'évolution de la maladie au niveau individuel et l'évolution de la pandémie, ou aider à limiter les contraintes pendant la période de crise.

Bien entendu, les projets doivent être d'une maturité technologique suffisante pour être employables pendant l'actuelle pandémie. Les solutions innovantes devront être facilement et rapidement reproductibles et s'appliquer à l'échelle de l'ensemble du territoire national dans l'enveloppe budgétaire définie.

Attendus avant le 12 avril, les projets peuvent s’appliquer aux domaines suivants :

  • Protections individuelles ou collectives, soignants et populations (e.g. masques, « hygiaphones de fortune », concepts innovants de protection, de barrières, techniques de recyclage, Do It Yourself, etc.) ;
  • Gestion de la distance de sécurité entre individus ;
  • Automatisation de tâches pour le prélèvement, le nettoyage du matériel ou des salles ;
  • Facilitation du déploiement d'hôpitaux de campagne en soutien aux populations ;
  • Gestion de crise, aiguillage, structuration/modularité des chaînes de prise en charge (e.g. gestion logistique, RH, etc.) ;
  • Production de nouvelles solutions de décontamination pour tout type de surface, pour petits et grands matériels, pour les espaces de vie, etc. ;
  • Capacité de production en masse de solutions de décontamination ;
  • Soutien à la prise en charge médicale (production du matériel ou traitement manquant, concept de recyclage, de détournement ou autre idée permettant de pallier ces manques) ;
  • Détection du virus dans l'environnement ;
  • Diagnostic et autodiagnostic rapide et conduite à tenir associée - dépistage massif - dépistage participatif ;
  • Gestion de l'impact psychologique individuel et sociétal (communication et sensibilisation sur la crise et l'épidémie, amélioration de la perception du risque d'épidémie, gestion de l'après crise, etc.) ;
  • Facteurs de limitation des déplacements et lutte contre la transgression ;
  • Amélioration du travail à distance (outils de continuité numérique, sécurisation, etc.) ;
  • Amélioration de la vie en isolement à domicile (numériques mais aussi hors solutions numériques) ;
  • Autres thèmes dûment argumentés.

 Pour toute question, vous pouvez contacter Nicolas.guerineau@onera.fr

 

30 mars 2020 - Information COVID-19

Don de masques et de gants aux agences régionales de santé : l’ONERA solidaire

Les centres de l'ONERA, anticipant une demande des autorités sanitaires et dans une démarche volontaire de solidarité envers les soignants, ont permis à l’ONERA d’offrir aux agences régionale de santé (ARS), hôpitaux et EPHAD presque 13 000 masques, et  paires de gants utilisés par les centres et les départements dans le cadre de leurs activités.

Les différents centres et départements se sont résolument mobilisés pour faire ce don.

Bravo et merci à tous pour cet effort de solidarité.

 

27 mars 2020 - Mot du Président

Ensemble, nous faisons face au COVID 19

Bonjour à toutes et à tous,

Avant toute chose, j’espère que vous-mêmes, vos proches, vos familles, avez réussi à vous organiser au mieux pour passer cette période inédite et difficile à laquelle nous sommes tous confrontés.

Le confinement, c’était inéluctable, s’installe durablement dans notre quotidien, bouleversant profondément nos modes de vie. Nous prenons peu à peu nos marques et changeons nos habitudes de travail, nous adaptons nos relations et interactions avec nos collègues et nos proches, nos très rares déplacements et plus globalement chacun des gestes de notre vie . Il est plus que jamais important de respecter les directives gouvernementales que nous vous rappelons régulièrement par mail ainsi que sur le site à accès réservé sur www.onera.fr.

Il faut apprendre à faire autrement et j’ai conscience que cela s’avère compliqué pour nous tous.

Je suis de tout cœur avec chacun d’entre vous et mes pensées vont plus particulièrement vers ceux d’entre vous qui sont atteints par le COVID 19, ou dont les proches le sont.

J’ai déjà eu l’occasion de vous le dire, j’éprouve une immense fierté et une profonde gratitude à travailler avec vous. A voir combien vous êtes impliqués, chacun à votre niveau, quel que soit votre degré de responsabilité et les sujets sur lesquels vous travaillez au quotidien.

Dès lors que le gouvernement a décrété le passage au stade 3 de la pandémie et le déploiement du dispositif national de confinement, l’ONERA a pris la décision de recourir au télétravail et s’est mis en ordre de marche pour maintenir ses fonctions essentielles avec en ligne de mire, le souhait de préserver votre santé tout en contribuant à cette grande cause nationale, et mondiale, qu’est désormais la lutte contre la propagation du virus.

Le COMEX a continué de fonctionner, bien sûr différemment, et une cellule de crise a été mise en place.

Les plans de continuité de chacun de nos huit centres ont été activés dès le 16 mars pour résoudre cette double équation : protéger chacun d’entre vous, tout en continuant à fonctionner en mode dégradé.

Ainsi, mes pensées, mes encouragements et mes remerciements vont aujourd’hui tout particulièrement à celles et ceux qui sont sur le pont pour nous, pour vous permettre de concilier travail et confinement dans les meilleures conditions possibles. Je tiens par-dessus tout à saluer ici leur dévouement sans faille.

Ce ne sont que des exemples parmi bien d’autres mais la mobilisation que j’ai constatée à DSI pour assurer des connexions informatiques sans défaillance et exceptionnellement nombreuses a permis de préserver le lien entre nous.

Je constate également le même effort de la part des équipes de la DRH qui, en assurant la poursuite de ses missions, ont tout fait pour que vos salaires soient versés aux dates habituelles.

De leur côté, les équipes des directions des centres assurent la continuité de l’activité sur les centres malgré les conditions difficiles et la communication nous permet de disposer d’informations utiles pour ne pas couper le fil !

Ce ne sont que des exemples, je le répète et tous les échanges qui me parviennent me montrent combien nous sommes tous solidairement mobilisés, mais aussi attentifs aux autres.

Je vous en remercie, et je suis plus que jamais fier de présider l’ONERA.

Je vous assure également que nous mettons tout en œuvre pour préparer la suite, malgré les incertitudes qui persistent. Il est probable que nous devions nous préparer à une prolongation du confinement. Nous devons aussi préparer la reprise de l’activité normale une fois la pandémie terminée. Ma priorité reste le respect de la sécurité de l’ensemble des salariés aujourd’hui et dans le futur.

Nous menons ce dialogue social en conformité avec les procédures et le cadre réglementaire défini par le gouvernement. Ainsi un conseil social et économique central (CSEC) se tiendra dans les jours qui viennent. Vous serez tenus informés de ses conclusions sur les canaux habituels d’information : IRIS, site web à accès réservé, mail en diffusion générale.

Prenez soin de vous et de vos proches !

Bruno Sainjon

 

Lettre d’information : Ne coupons pas le fil !

N°3 : Quelques conseils du service de santé au travail

Bonjour à tous, en cette période de confinement, le SSTI (service de santé au travail d'IDF) revient vers vous pour vous rappeler un point essentiel.

Vous êtes les acteurs de votre santé

Il est donc important de respecter les gestes barrières afin de préserver les plus fragiles.
Vous-mêmes, ou des personnes de votre entourage entrent peut-être dans cette catégorie :

-    Femmes enceintes

-    Les personnes souffrant des pathologies suivantes :

  • Maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
  • Insuffisances respiratoires chroniques ;
  • Mucoviscidose ;
  • Insuffisances cardiaques toutes causes ;
  • Maladie des coronaires ;
  • Antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • Diabètes de type 1 insulinodépendant et diabète de type 2 ;
  • Maladie hépatique chronique avec cirrhose
  • Obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.

-    Les personnes avec une immunodépression :

  • Pathologies cancéreuses et hématologiques, transplantations d’organes et de cellules souches hématopoïétiques ;
  • Maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur ;
  • Personnes infectées par le VIH ;

Pour mémoire, les salariés entrant dans les catégories ci-dessus et ne pouvant télétravailler, doivent rester chez elle et se télé-déclarer sur declare.ameli.fr/assure/conditions

Devant le peu de visibilité que nous avons devant cette pandémie il est important de respecter les consignes de confinement, ceci dans le seul but d’étaler le pic de contamination.

Soyons solidaires pour le bien de tous

Protégeons ensemble ceux qui doivent être protégés en respectant le confinement et en appliquant les gestes barrières

Prenez soin de vous,

L’équipe SSTI.

 

Lettre d’information : Ne coupons pas le fil !

N°2 : Audioconférence et  déclaration de situation sur Ameli, mode d’emploi ! 

Voici le second numéro du Fil ! Au sommaire de cette dernière édition, plusieurs informations destinées à vous faciliter la vie et à maintenir le lien entre vous.

En cette période de repli forcé sur soi, il est vital de pouvoir continuer à échanger de façon simple et conviviale. C’est la raison pour laquelle la DSI, avec le concours de DICO, vous propose un nouveau service d'audioconférence accessible « hors site ONERA » permettant d'organiser simplement et rapidement une conférence téléphonique professionnelle (salle d’audioconférence) via un numéro de téléphone et un code d’accès fournis aux participants.

Le numéro d’appel est un numéro de téléphone fixe, accessible sans surtaxe depuis tout mobile ou fixe en France ou à l’étranger. Le mode opératoire sera communiqué en diffusion générale de manière imminente et sera également disponible, pour ceux qui ont accès à l'intranet, sur Iris (https://iris.onera.net/DSI/audioconf).

Vous trouverez également un ensemble d’outils pour déclarer «  à distance » votre situation sur Ameli.fr le site de l’Assurance Maladie.

Parce qu’elles sont par nature évolutives, nous faisons le nécessaire afin de vous apporter les dernières informations mises à jour.

Bonne lecture !

Des dispositions revues par Améli pour tenir compte de votre situation personnelle

  • Vous êtes considéré(e)s comme étant une personne "fragile":

    Depuis le 18 mars, l'Assurance maladie a fait évoluer ses dispositions pour reconnaitre les arrêts des personnes présentant un risque élevé. Si vous êtes dans ce cas, vous devez rester impérativement à votre domicile, et vous mettre en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est possible.

    Afin de faciliter vos démarches, et ne pas mobiliser les médecins de ville pour la délivrance de ces arrêts, vous pouvez vous connecter directement, sans passer par l’ONERA ni par votre médecin traitant, sur le site https://declare.ameli.fr/ pour demander à être mis en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours.

    Cet arrêt peut même être déclaré rétroactivement à la date du vendredi 13 mars.

    Le site précise les situations visées.
    L'attestation reçue doit être transmise, comme un arrêt de travail, à la DRH ainsi qu’aux gestionnaires de paye et aux RH locaux par messagerie électronique

    Attention, « declare.ameli.fr » n'est pas un téléservice de déclaration des personnes présentant des symptômes du coronavirus ou infectées par cette maladie, ces dernières relevant d'un arrêt de travail prescrit par un médecin.

     

  • Vous êtes parents d'enfants de moins de 16 ans:

    Nous vous rappelons que, l'arrêt de travail indemnisé est possible pour tout parent obligé de garder un enfant de moins de 16 ans et dans l’impossibilité de télétravailler.

    Améli a prolongé la durée jusqu'à 21 jours. Vous n’avez plus besoin de de préciser l'établissement scolaire auquel sont rattachés vos enfants.

    Pour rappel, cet arrêt ne peut être pris que par jours entier et n’est valable que pour un seul parent à la fois.

    Vous trouverez ici l’attestation d’arrêt de travail pour le coronavirus.

     

Que vous soyez dans l’un ou l’autre de ces deux cas,  votre salaire est maintenu. L'ONERA se charge de faire le nécessaire auprès d'Ameli pour obtenir le remboursement des Indemnités journalières. Envoyer vos attestations à la DRH !

Enfin nous vous rappelons que si vous êtes malade, un arrêt de travail doit impérativement être envoyé à la DRH par messagerie.


Restons connectés, ne coupons pas le fil ! Nous vous donnons rendez-vous au prochain numéro ;-)

Portez-vous bien.

La DCOM en collaboration avec la cellule de crise

 

N°1 : Télétravail : restez vigilants !

Organiser une réunion, télétravailler, se connecter au Webmail, envoyer des messages, téléphoner, prendre des nouvelles de ses collègues, envoyer un arrêt maladie… L’épidémie de coronavirus nous prend tous au dépourvu et nous oblige à repenser les habitudes de notre quotidien professionnel, social, familial et amical.

Mais par-dessus tout, il est indispensable de garder le lien entre nous ! C’est la raison pour laquelle nous lançons ce petit bulletin d’information destiné à paraître deux à trois fois par semaine.

Le premier numéro est consacré à un sujet qui nous concerne tous au premier chef : la sécurité informatique ! La nôtre et celle de nos proches bien sûr mais également celle de l’ONERA.

Voici donc quelques recommandations émises par DSID à prendre au pied de la lettre. Car si nous vivons au ralenti, la sensibilité de nos informations demeure toujours d’actualité !

  • Ayez une vigilance constante, car les domiciles privés ne disposent pas des protections physiques qu’offre l’ONERA,
  • Attention aux discussions téléphoniques ou visio sensibles que vous pouvez avoir. La discrétion professionnelle reste de mise,
  • En ce qui concerne votre ordinateur : l’utilisation d’un VPN sur un ordinateur ONERA et de votre clé ACID s’imposent pour les échanges de niveau « Diffusion Restreinte » ou équivalent (Confidentiel ONERA, information relevant du PSTN etc….),
  • Les informations classifiées doivent rester dans les locaux adaptés de l’ONERA, ne les sortez en aucun cas, qu’il s’agisse de documents papiers ou informatiques ! Ne communiquez pas d’informations classifiées en clair par téléphone ou autre moyen de transmission,
  • Ne branchez pas sur votre système d’information professionnel des clés USB ou objets connectés d’origine inconnue,
  • Enfin, alertez votre officier de sécurité pour tout incident de sécurité et faites les remonter vers la DSID.

Dans un autre registre, nous avons jugé utile de vous rappeler ces quelques consignes sanitaires à toujours avoir en tête :

Portez-vous bien et rendez-vous au prochain numéro.

La DCOM

 


Toutes les mesures indiquées sur cette page sont provisoires. La direction de l’ONERA les amendera en fonction de l’évolution de la situation, et des consignes du Gouvernement.

 

18 mars 2020 - Mot du Président

Ensemble, nous faisons face au COVID 19

Bonjour à toutes et à tous,

Je tiens par ce message à vous exprimer à toutes et à tous, mes pensées les plus sincères et les plus chaleureuses dans ce contexte difficile qui est désormais notre quotidien.

Ces derniers jours ont marqué un tournant décisif dans la lutte engagée contre le Covid 19. Préserver la santé de chacun d’entre vous est depuis le début, une priorité absolue pour le Comex de l’ONERA. Nous nous sommes conformés aux consignes du gouvernement en les adaptant aux spécificités de l’ONERA et je me félicite que chacun d’entre vous ait montré l’exemple en respectant les gestes barrières et les consignes que nous vous donnions au fur et à mesure de l’évolution de l’épidémie.

A plusieurs occasions, je vous ai fait part de l’honneur et de la fierté qui sont les miens d’être à la tête de notre maison. Permettez-moi simplement de vous assurer que le comportement individuel et collectif de tous celles et ceux qui se sont efforcés de faire en sorte de vous, de nous, protéger, tout en faisant en sorte d’assurer au mieux le fonctionnement global, bien sûr dégradé, de l’ONERA dans ces circonstances sanitaires exceptionnelles que traverse notre pays, n’a fait que renforcer ma conviction. J’ai déjà eu l’occasion d’en remercier certains, je tiens à le faire encore aujourd’hui. Et, je le sais, cela va continuer.

Je suis conscient que les mesures drastiques de confinement et  de fermeture de nos huit centres bouleversent votre quotidien ainsi que votre appréhension de la situation.

Nous allons tous devoir nous adapter à cette vie au ralenti, modifier nos habitudes et faire face à cet ennemi invisible que nous n’avons pas vu venir.

Nous n’avons pas l’habitude de rester ainsi chez nous, d’être coupés de notre réseau social, professionnel, amical, familial aussi parfois.

Afin de permettre à tous de rester en lien, la Direction des Systèmes d’Information a multiplié les efforts pour mettre à la disposition du plus grand nombre les outils nécessaires pour travailler à distance. Elle continuera dans ce sens afin de vous donner également de nouveaux moyens pour garder le contact avec vos collègues (messageries, systèmes d’audioconférence…).

Les directeurs de départements, en lien avec leur hiérarchie, s’organisent du mieux possible pour adapter l’activité de leurs entités à cette nouvelle donne.

Et cette continuité de l’entreprise est assurée par l’implication forte de l’ensemble des services de soutien sur  tous les sites, qui se sont mobilisés pour préparer à la fois le confinement et la poursuite de nos travaux.

Aujourd’hui, ils poursuivent ensemble cet effort pour répondre aux nombreuses questions qui sont les vôtres. A cet effet, une lettre d’information utile pour votre quotidien professionnel sera diffusée régulièrement.

Je retiens au final que la mobilisation, tant humaine que professionnelle, est globale et c’est cela qui compte.

D’ores et déjà certaines entités ont créé des groupes sur WhatsApp pour maintenir le lien et continuer à échanger de façon conviviale et bienveillante entre les équipes. Ces initiatives sont à encourager, et nous nous efforcerons de répondre positivement à celles et ceux qui en proposeront de nouvelles en mettant en place, autant que possible, les outils le permettant.

Cette vie nouvelle, personnelle et professionnelle, pour chacun d’entre nous s’organise au fur et à mesure. Des réunions à distance se tiennent tous les jours permettant ainsi à l’activité de l’ONERA de se poursuivre.  

Les collègues s’appellent pour prendre des nouvelles les uns des autres et s’assurer que tout le monde se porte bien dans ces circonstances inédites.

Une sorte de chaîne de solidarité s’est mise en place et je m’en réjouis car en ces moments difficiles personne ne doit être laissé dans l’isolement.

Les moments que nous traversons nous mettent à rude épreuve. Mais « Faut-il qu’il m’en souvienne, la joie venait toujours après la peine » disait Guillaume Apollinaire.

Restons positifs, mobilisés, solidaires et bienveillants les uns avec les autres !

Prenez soin de vous, de vos proches et de vos collègues. C’est là l’essentiel.

A très bientôt

Bruno Sainjon

 

Mise à jour des mesures ONERA au 17 mars 2020

En application des directives de confinement édictées par le Président de la République et des dispositions du décret n°2020-260 du 16 mars 2020 , les centres ONERA demeureront fermés pour les accès physiques à partir de 11h ce mardi 17 mars, jusqu'à nouvel ordre et pour le temps que durent ces mesures.

Les salariés des services spécifiquement prévus au PCA pourront si nécessaire avoir un accès physique aux sites ONERA pour permettre dans leur champ d'expertise, la continuité ou la pérennité de l'entreprise. Ces salariés seront informés par leur hiérarchie lorsque leur présence sur site sera nécessaire. Ils devront respecter les gestes barrière et exclure tout transport en commun ;  s'ils ne disposent pas de véhicule personnel, ils seront invités à emprunter un taxi dont le coût leur sera remboursé.

Il s'agit avant tout d'assurer la sécurité de chacun des salariés, dans le respect des conseils de prévention sanitaire.

Dans ce cadre, les mesures prises jusqu'ici demeurent d'actualité : télétravail dès que cela est possible, placement en  arrêt pour garde d'enfant quand c'est nécessaire. Des mesures de chômage partiel sont envisagées. Dans tous les cas, la rémunération de chacun des salariés sera maintenue.

Les services de soutien : services informatiques,  financiers, ressources humaines, centres, sont mobilisés pour répondre à cette crise ; les départements s’organisent pour adapter leur activité.

Les informations essentielles seront régulièrement mises à jour sur Iris, sur le site internet et sur le répondeur dédié. Vous êtes invités à consulter le webmail régulièrement, si possible au moins une fois par jour.

Le retour à la normale sera signifié par leur hiérarchie aux directeurs de départements et services qui seront chargés d'en informer les salariés dépendant de leur autorité.

La Direction Générale

 

Mise à jour des mesures ONERA au 16 mars 2020

Compte tenu de l'évolution des consignes gouvernementales liées à la propagation du Covid-19, les mesures suivantes ont été prises ou confirmées à l'issue du Comex du 16 mars 2020 :

  • Annulation de tous les déplacements hors zone proche et de toutes les réunions présentielles non nécessaires à la préparation de la continuité de l'entreprise ;
  • Placement systématique de tous les salariés qui le peuvent en télétravail ;
  • Fermeture des restaurants administratifs dès demain 17 mars ; les salariés qui seraient amenés à devoir se rendre à l'ONERA après cette date sont autorisés à apporter leur repas et à le prendre dans leur bureau ;
  • Suspension des essais en soufflerie à compter d'aujourd'hui ;
  • Priorisation des activités par les départements, sachant que le gouvernement a suspendu l'application des pénalités de retard ;
  • Equipement des publics prioritaires en VPN dans l'hypothèse d'un confinement total ;
  • Confinement des stagiaires dès aujourd'hui ;
  • Report sine die des élections au Conseil d'administration ;
  • Report sine die des réunions des instances représentatives du personnel ;

Si la situation évolue vers un confinement total, l'Onera envisagera toutes les mesures d'accompagnement nécessaires. Notamment, l'Onera met tout en œuvre pour assurer la paie du personnel dans les conditions habituelles.

Vous êtes invités, si vous le pouvez, dans les prochains jours à consulter le webmail une fois par jour pour prendre connaissance des informations complémentaires à portée générale.

L'ensemble des services de soutien se mobilise pour faire face à cette situation, et notamment les services informatiques qui feront tout pour faciliter le travail à distance.

Cette crise de santé publique inédite exige de tous solidarité et sang-froid ; la priorité est de vous préserver et de préserver vos proches. Elle nous impose des contraintes et exige que chacun adapte son mode de vie et son organisation de travail : nous y parviendrons collectivement.

 

Mise à jour des mesures ONERA au 15 mars 2020

Le passage au stade 3 de l'épidémie de coronavirus et les restrictions sanitaires annoncées par le Premier Ministre le 14 mars 2020 exigent une adaptation des mesures prises par l’ONERA.

Le Comex se réunit dès demain lundi 16 mars et prendra toutes les dispositions nécessaires pour assurer la continuité de l'activité de l'ONERA, ainsi que votre sécurité. Vous en serez aussitôt informés.

Dans l’immédiat, l’ONERA se place en situation de continuité d’activité dégradée :

  • Tous les salariés qui sont en mesure, d’une manière ou d’une autre, de télé-travailler peuvent le faire ce lundi 16 mars.
     
    Les salariés dont l'activité n'est pas prioritaire pour la continuité de l'activité de l'entreprise ou de leur entité et qui n'ont pas les moyens de télétravailler, sont exceptionnellement autorisés à rester à leur domicile ce lundi 16 mars dans l'attente de consignes plus précises qui seront communiquées dans la journée.
     
    Dans tous les cas, les salariés restant au domicile doivent en informer leur hiérarchie pour transmission à la DRH.
     
  • L’organisation du travail dans la durée pour les salariés dont la présence est impérativement requise seront définies à l'issue du Comex, conformément au plan de continuité d’activité.
     
  • Les salariés qui avaient un déplacement professionnel au-delà de l’OMZ doivent y renoncer, sauf impérieuse nécessité.
     
  • L’accueil du public étant proscrit, toutes les réunions physiques avec des tiers sont suspendues.

 

13 mars 2020

Mesures ONERA au 13 mars 2020

Dans le contexte de crise sanitaire liée au COVID 19, l’ONERA prend de nouvelles mesures afin d’adapter le contexte de travail à la situation.

A ce jour, Il y a environ 20 personnes placées en confinement, mais aucun cas avéré.

CONDITIONS DE TRAVAIL APPLICABLES A L’ONERA

L’activité professionnelle à l’ONERA continue sur les centres, dans le respect des consignes individuelles en matière d’hygiène et déjà définies.

Personnes vulnérables

Les personnes souffrant de maladies chroniques (immunodéprimées, insuffisants cardiaques, diabétiques, insuffisants respiratoires et rénales, personnes greffées et personnes en cours de traitement en cancérologie…) et les femmes enceintes doivent rester chez elles.

Celles qui sont dans l’impossibilité de télétravailler doivent fournir un arrêt maladie de la part de leur médecin traitant. Dans tous les cas, elles doivent en informer le service de santé au travail de leur centre ainsi que leur hiérarchie. Le médecin du travail n’est pas habilité à délivrer un arrêt de travail.

Parents devant garder leurs enfants

Les parents contraints de rester chez eux et qui peuvent organiser leur activité en télétravail, doivent y être autorisés par leur hiérarchie.

Si aucun aménagement de travail n’est possible, l’ONERA se chargera de déclarer l’arrêt de travail des salariés concernés. A cet effet, une attestation spécifique doit être adressée à la DRH ou RH locale, sous couvert de la hiérarchie.

Autres situations

Tout collaborateur qui le souhaite, s’il est équipé informatiquement, peut formuler une demande de télétravail auprès de sa hiérarchie qui doit pouvoir organiser l’activité de son entité. Le VPN n’est pas une condition indispensable à la mise en place du télétravail.
Pensez bien à conserver les codes d’accès du webmail.

Demandes de prestations informatiques

Les demandes de VPN pour les personnes déjà équipées de PC portables seront mises en œuvre au fil de l’eau par la DSI dans le mesure de ses ressources. En revanche, toute nouvelle demande d’affectation de PC portable doit être formulée auprès de la hiérarchie afin de consolider les demandes par entité, en vue d’un arbitrage global, compte tenu des stocks très limités.

COMMENT SE TENIR INFORME ?

Les informations sont régulièrement actualisées sur :

  • Iris
     
  • La zone d’information réservée au personnel sur https://www.onera.fr/fr/infocovid19
     
  • Mail en diffusion générale
     
  • Répondeur consultable au 01 46 73 40 60 (prix d’un appel local depuis un poste fixe)
     
  • Affichage local sur les centres

RESTRICTIONS DE FONCTIONNEMENT

Réunions et formations

L’organisation de réunions ou de formations par visioconférences ou via adobeconnect est privilégiée, sauf cas indispensables. En cas de réunions physiques, il convient de respecter un écart d’1 mètre minimum entre les personnes et de faire des petits groupes (maximum de 15 personnes en salle suffisamment dimensionnée).

Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous rendre aux formations dispensées et maintenues par un organisme extérieur.

Déplacements professionnels

Privilégiez les réunions en visio ou les conférences téléphoniques aux déplacements professionnels, même en zone proche.

Seuls les déplacements en France sont autorisés, après validation du directeur.

Les déplacements à l’étranger ne sont plus autorisés sauf sur accord express du secrétaire général.

L’utilisation des transports publics doit être limitée au strict nécessaire dans le cadre des déplacements professionnels.

Restauration et activités sociales et culturelles

Les conditions d’usage seront définies dans chaque centre en fonction des spécificités locales et en associant le CSE.

 


Pour toute question non médicale

Plateforme numéro vert : 0800 130000 (ouvert 7j/7 de 09h à 19h, appel gratuit)
Questions-réponses en ligne : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus [1]

Liens utiles

  1. https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
  2. https://www.santepubliquefrance.fr
  3. https://www.diplomatie.gouv.fr/fr
  4. https://iris.onera.net/envol/lefil
  5. https://www.ars.sante.fr/