Plan France Relance : l’ONERA au cœur du dispositif

Fruit d’une large concertation nationale mise en place pour tirer les enseignements de la crise, le Premier ministre a présenté le 3 septembre 2020 le plan France Relance pour la refondation économique, sociale et écologique du pays. L’ONERA emboîte le pas et lance un plan d’actions en parfaite cohérence avec ces trois orientations stratégiques.

Compétitivité, cohésion et écologie constituent les trois priorités du plan France Relance . De par ses missions et son mode de fonctionnement en constante évolution, l’ONERA s’inscrit naturellement  - en parallèle de son implication active dans les feuilles de route du CORAC *-, dans chacune de ces grandes thématiques.

Cohésion et compétitivité

Le plan France Relance porte un élan collectif, notamment celui d’accompagner les jeunes et les plus vulnérables vers l’emploi, de soutenir les personnes précaires et la cohésion territoriale. L’appel à projet pour soutenir les secteurs stratégiques de l'industrie comporte à ce titre un volet territorial et un volet relocalisations. Côté compétitivité, le plan intègre l’investissement dans les technologies d’avenir, le renforcement du soutien à la recherche, la formation, le développement de compétences et la valorisation des savoir-faire nationaux existants.

L’ONERA a répondu présent à l’appel en se positionnant au cœur du dispositif de préservation de l’emploi R&D consistant à la prise en charge par l’Etat de 80% de la rémunération de personnels du secteur privé engagés dans une collaboration et partiellement mis à disposition d’un organisme de recherche. En identifiant quatre opportunités de recherche collaborative pouvant s’inscrire dans ce dispositif, l’ONERA a conclu des conventions de collaboration de recherche et de mise à disposition de personnel avec des entreprises privées :

Airbus

Modèles Avant-Projet pour les configurations aéronefs non conventionnelles

La nécessité de réduire l’empreinte environnementale de l’aviation implique l’exploration de nouvelles solutions techniques en rupture avec l’existant et l’évaluation des nouvelles configurations d’aéronefs non-conventionnelles.

Pour Airbus et l’ONERA, l’identification de solutions prometteuses à explorer plus en détail est un objectif important. Aussi, la collaboration vise à faire évoluer le processus de conception multidisciplinaire développé dans le Département Traitement de l’Information et Systèmes (DTIS) afin d’évaluer plus rapidement et de façon plus précise l’impact de nouvelles technologies sur les performances de l’appareil.

 

Plateforme de recherche PyCoFiRe

L’ONERA développe actuellement une plateforme de recherche PyCoFiRe dont le but est d’étudier la propagation des incendies et les capacités d’extinction. Afin d’améliorer l’utilisation du moyen d’essai dans sa configuration CORE-EXTINCTION pour des problématiques d’intégration, une collaboration de recherche complémentaire est prévue entre Airbus et l’ONERA.

Son objectif est triple : donner à Airbus une vision détaillée d’un moyen d’essai complexe orienté Recherche avec un ensemble spécifique de systèmes de mesures ; identifier le besoin en ce qui concerne des essais à finalité industrielle avec des données expérimentales à fournir en un minimum de temps ; converger vers des procédures d’essais optimisées maximisant l’apport du moyen d’essai PyCoFiRe.

 

Intelligence Artificielle

L’Intelligence Artificielle (IA) est un enjeu stratégique vers l’acquisition de systèmes plus autonomes et l’évolution des systèmes critiques existants sur avion. Aujourd’hui, cette IA est suffisamment développée et mature pour des applications industrielles.

La collaboration Airbus/ONERA vise alors à renforcer la démarche industrielle de certification des logiciels ayant une composante basée IA, permettant l'embarquement de nouvelles fonctionnalités et ainsi produire des avions à faible impact environnmental ; elle fournit également  des besoins aéronautiques futurs et des études de cas réels aux activités de recherche. La mise en œuvre des analyses et des méthodologies novatrices et adéquates fait également partie des attendus.

 

Boréal

Sécurité en vol des drones

Dans le cadre de la convention DGAC-ONERA PHYDIAS I, L’ONERA a analysé la sécurité d'un drone de la PME Boréal à l'aide de la méthode MBSA -drone développée par l'ONERA . Cette méthode a fait l'objet de publications et a vocation à être diffusée largement pour pouvoir être un moyen de conformité acceptable par l’EASA.

La collaboration ONERA / Boreal au sein du dispositif France Relance vise à approfondir ces travaux :  il s’agit ici de consolider et de disséminer la méthode ONERA actuelle en tenant compte de la culture des PME de la filière drones mais aussi d’affiner /étendre la méthode d’analyse de la sécurité du partage des rôles entre télé-pilote et drone. La caractérisation des niveaux d'autonomie sûrs selon les capacités du drone, celles du télé-pilote et l'environnement opérationnel, constitue également un sujet important.

Conversion écologique

L’un des objectifs du plan France Relance est d’accélérer la conversion écologique de l’économie française pour qu’elle soit plus durable et plus économe de nos ressources naturelles et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Le plan pour la décarbonation de l'industrie vise à accompagner les entreprises dans l’investissement d’équipements moins émetteurs de CO2 selon deux axes principaux que sont  l’investissement pour des procédés industriels moins consommateurs d’énergie (ou moins émetteurs de gaz à effet de serre) et la décarbonation de la chaleur industrielle.

Les travaux de rénovation énergétiques opérés actuellement sur le site ONERA Toulouse - dont la plupart des bâtiments ont été consruits dans les années 60 - , s’inscrivent tout à fait dans cette démarche. Il s’agit dans un premier lieu, d’améliorer la gestion de l’énergie générale sur le centre, par la mise en place de compteurs d’ énergie divisionnaires sur le site ; une partie du budget est également destinée à l’achat de matériel (interfaces de communication avec la GTC, sondes de températures communicantes..).

Double-vitrage des fenêtres, pavés à LED, nouveaux faux-plafonds font également partie des travaux qui se poursuivront jusqu’au 1er semestre 2022.

 

Le centre ONERA lillois prévoit également d’importants travaux de rénovation thermiques consistant à isoler les murs du bâtiment principal, donnant sur l’extérieur, par une isolation intérieure. La réalisation des travaux est prévue pour 2022.

Retrouvez l’intégralité des mesures du plan France Relance sur planderelance.gouv.fr.
 


*L’ONERA déjà au cœur de la décarbonation de l’industrie aéronautique via le CORAC

L’ONERA contribue activement à l’objectif de décarbonation de l’industrie aéronautique française au travers de projets financés par la DGAC dans le cadre des feuilles de route du CORAC. Le Plan de Relance Aéronautique prévoit d’apporter les moyens financiers et humains nécessaires aux recherches liées à la décarbonation du carburant pour réduire l’empreinte environnementale de l’aviation, en étudiant l’utilisation de carburants de synthèse durables (bio-carburants, électro-carburant) ou de l’hydrogène directement utilisé comme combustible dans les chambres de combustion.
Soutenu par la DGAC, l’ONERA a pour ambition de moderniser ses moyens expérimentaux, de renforcer ses moyens dédiés à l’étude de l’impact climatique de l’aviation (en coopération avec les laboratoires spécialistes du sujet) et de développer les outils numériques de nouvelle génération nécessaires à la réduction du temps nécessaire à l’introduction des ruptures technologiques, pour le bénéfice de l’ensemble de la filière.

 

Back to the list