Physique

Domaine scientifique PHY



Antoine Godard
directeur scientifique du domaine Physique

 
 

 

Avancées récentes

QTech, un nouveau laboratoire transverse dédié aux technologies quantiques, pour fédérer, au niveau de l’ONERA, les efforts de recherche en cours sur les technologies quantiques et à contribuer à leur développement. Il s’agit de renforcer d’une part les interactions au sein de l’ONERA et d’autre part notre visibilité vis-à-vis de l’extérieur. Inauguré le 8 février 2022. w3.onera.fr/qtech

L’actualisation en 2020 du plan stratégique scientifique 2015-2025 a permis d’identifier des orientations et priorités nouvelles qui impactent les travaux des départements du domaine Physique : technologies quantiques ; intelligence artificielle ; new space et arsenalisation de l’espace.

PHY en bref

Les missions du domaine scientifique Physique visent la conception et la réalisation de moyens de mesure et d’observation pour les applications aérospatiales, aussi bien de défense que civiles.

L’activité couvre toute la palette qui va des composants fondamentaux jusqu’aux systèmes intégrés dans leur environnement.

Ces moyens doivent répondre aux défis que constituent l’observation, la détection, l’identification et la mesure aussi peu intrusives que possible, toujours à plus grande distance, plus rapidement, avec une résolution et une robustesse expérimentale toujours améliorée, cela afin de mieux comprendre la physique à l’œuvre dans les phénomènes observés.

Les chercheurs du domaine physique œuvrent au sein des départements Optique et techniques associées (DOTA), Électromagnétisme et radar (DEMR) et Physique, instrumentation, environnement, espace (DPHY).

Ces chercheurs contribuent ainsi aux plus récentes avancées scientifiques dans les domaines des technologies capacitantes (nanotechnologies, micro- et nanoélectronique, photonique), du traitement du signal et des données (notamment pour l’observation astronomique), et des technologies quantiques (photodétecteurs quantiques, sources cohérentes, capteurs inertiels à atomes froids…).

Ils accompagnent les évolutions stratégiques, en défrichant de nouveaux débouchés (sécurité, environnement), en anticipant la guerre électromagnétique et optronique, et en explorant le potentiel offert par l’utilisation croissante des drones et des nanosatellites.
 

Les thématiques PHY

23 thématiques scientifiques structurent la recherche du domaine. Elles sont réparties dans trois départements (cliquer sur les départements pour accéder à leurs thématiques)