L'ONERA de A à Z

Aviation civile

Aviation civile

  • 1 Aviation civile : l'ONERA et la DGAC signent trois conventions de recherche amont

    Conformément à souhait du CORAC (Comité pour la Recherche Aéronautique Civile) de voir confier à l'ONERA le pilotage de recherches amont pour une meilleure compréhension des phénomènes complexes liés à l'environnement des aéronefs, la DGAC notifie à l'ONERA trois programmes de recherche pour un montant de 7 M euros sur 5 ans
  • 2 Aviation civile : l'ONERA et la DGAC signent trois conventions de recherche amont

    Conformément à souhait du CORAC (Comité pour la Recherche Aéronautique Civile) de voir confier à l'ONERA le pilotage de recherches amont pour une meilleure compréhension des phénomènes complexes liés à l'environnement des aéronefs, la DGAC notifie à l'ONERA trois programmes de recherche pour un montant de 7 M euros sur 5 ans
  • 3 Signature d'un accord stratégique Enac-Onera

    Signature d'un accord de partenariat entre l'Enac (Ecole nationale d'aviation civile) et l'Onera par Marc Houalla, directeur de l'Enac et Denis Maugars, Président Directeur Général de l'Onera, à occasion de salon du Bourget le jeudi 23 juin 2011... L'Enac et l'Onera se concerteront pour agir dans ces domaines vis à vis de la DGAC (Direction générale de l'aviation civile) et des instances européennes
  • 4 Drones : l'État fait appel à l'ONERA

    A la demande de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), l'ONERA joue un double rôle: recherche et expertise... Ceci est étudié plus précisément dans la convention PHYDIAS, financée par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) :évaluation des risques des opérations et systèmes de drones, impact de l'aérologie sur le trafic à basse altitude, facteur humain et télé opération, avionique autonome et garanties sur les traitements d'images de caméras embarquées
  • 5 bourget-PHYWAKE.pub

    Direction générale de l'Aviation civile... Vélocimétrie par imagerie de particules Métrologie lidar Objectifs pour 2020 Apporter des outils de simulation pour améliorer la catégorisation des aéronefs Développer des modèles opérationnels de la dynamique des tourbillons et des traînées de condensation pour l'aide au trafic aérien et à la gestion de l'impact climatique de l'aviation civile Autres recherches Projets européens (programme SESAR
  • 6 Du réservoir aux émissions, la qualité " kérosène " est le standard

    Les biocarburants proviennent de la biomasse (bois, certaines plantes, micro algues ...).Ils complètent un carburant fossile (kérosène Jet A- 1, mondialement utilisé dans l'aviation civile. Ils sont renouvelables, ce qui se traduit par un bilan CO2 global très avantageux
  • 7 2 M€ de la DGAC pour la recherche ONERA sur le givrage

    La Direction générale de l'aviation civile poursuit son soutien à l'ONERA dans ses recherches sur la compréhension et la modélisation de la physique du givrage ainsi que ses conséquences sur les différentes composantes d'un aéronef. Une convention a été signée le 14 décembre 2015
  • 8 Deux coups de pouce salutaires de la DGAC

    La Direction générale de l'aviation civile a accordé à l'ONERA deux avances remboursables d'un montant total de 4 450 M euros à des conditions très favorables pour d'importantes mises à niveau de ses principales souffleries. Ces avances remboursables (taux zéro) sont indexées sur les revenus des souffleries concernées et ont fait l'objet de deux conventions
  • 9 Soufflerie givrante : pose de la première pierre

    Etaient présents Patrick Gandil, directeur général de l'aviation civile, ainsi que Nadia Pellefigue, vice présidente de la région Occitanie, et Bruno Sainjon, président de l'ONERA. Un moyen d'essai de pointe
  • 10 Un nouveau supercalculateur pour la recherche aérospatiale

    Dans le contexte de réduction sonore de l'aviation civile, réaliser de telles simulations présente un double intérêt- prédire le niveau de bruit perçu et comprendre les mécanismes physiques de génération de bruit- ceci afin de mettre en place des méthodes de réduction de bruit. La réalisation de ce type de simulations numériques reste encore aujourd' hui un challenge et nécessite des méthodes de calcul très précises* avec de faibles niveaux de dissipation et de dispersion