L'ONERA de A à Z

Laboratoires français

Laboratoires français

  • 1 Matériaux et structures - Matmeca lauréat de l'appel à projets Equipex

    Doté à total d'un milliard d'euros, l'appel à projets Equipex (équipements d'excellence), composante des" investissements d'avenir", a pour vocation de permettre aux laboratoires français d'acquérir des équipements scientifiques de pointe leur permettant de réaliser des travaux de recherche au meilleur niveau mondial, à service de l'accroissement des connaissances et de l'innovation
  • 2 Les drones deviennent intelligents

    C' est l'objet du projet ReSSAC (Recherche et Sauvetage par Système Autonome Coopérant), développé par l'Onera en collaboration avec plusieurs laboratoires français et étrangers. "Les tâches sont multiples: prise et traitement d'image, traitement d'informations, optimisation des stratégies d'action en environnement partiellement connu... ",indique Patrick Fabiani, responsable de ce projet à l'Onera
  • 3 Traquer les éclairs pour comprendre les nuages

    Plusieurs laboratoires français et étrangers se montrent déjà intéressés par le projet Profeo. Cécile Michaut, journaliste scientifique
  • 4 Histoire

    Ainsi, différents laboratoires français vont être peu à peu regroupés en un ensemble. initialement appelé CERT (Centre d'Etudes et de Recherches de Toulouse
  • 5 Le choix de la technologie des lasers à fibre

    Créé il y a dix ans, le laboratoire Sources Laser et Systèmes Lidars cohérents figure aujourd' hui dans le peloton de tête des laboratoires français travaillant dans ce domaine. SLS (Sources Laser et Systèmes Lidars cohérents) est l'une des dix unités que compte plus grand département de l'Onera, le DOTA (Département d'Optique Théorique et Appliquée
  • 6 L'expertise de l'ONERA au coeur du futur télescope géant européen E-ELT de l'ESO

    A plus longue échéance, l'ONERA travaillera, avec les laboratoires astronomiques français, sur les instruments de deuxième génération de l'E ELT. Objectif: poursuivre les études amont pour permettre à la France de garder son leadership dans le domaine