L'ONERA de A à Z

Temps de calcul

Temps de calcul

VOIR AUSSI : travaux de thèse
  • Numéro 2, Mars 2011 Plates-formes de calcul pour la dynamique des fluides

    Ce numéro du journal Aerospace Lab est consacré à la dynamique des fluides numérique. Il présente les développements récemment menés dans le domaine, en vue d'améliorer la prévision des performances et les capacités de conception des aéronefs et des systèmes propulsifs.

  • 1 Temps de calcul et complexité des formes réconciliés

    Un calcul de propagation acoustique avec couplage de méthodes sur maillages hybrides a montré l'intérêt du procédé pour des applications industrielles. Le couplage de méthodes sur maillages hybrides facilite la prise en compte de géométries complexes (maillages non structurés avec éléments finis- méthode de Galerkine discontinue) en le coût du calcul (maillage structuré cartésien avec différences finies dans le reste du domaine
  • 2 Un bond dans le temps de calcul de la signature radar

    La nouvelle méthode a été testée sur le calcul d' un avion d' armes avec emport et détails et aboutit à un gain d' un facteur 22 sur le temps global de calcul de la SER, par rapport à méthodes classiques
  • 3 Un pas de plus dans la modélisation de l'écoulement dans les compresseurs de turbomachines

    Cette méthode permet de décrire toutes les échelles de grandeur pertinentes dans le phénomène avec une précision remarquable et dans des temps de calcul raisonnables. Ce résultat constitue une avancée technologique de première importance
  • 4 Instabilités dans un compresseur axial

    Ce type de simulation est encore très coûteux en temps de calcul (près de 4000 heures sur un super calculateur NEC SX6) mais permet d' estimer de façon précise le point d' émergence des instabilités. Il est alors possible d'imaginer dans le futur des systèmes capables de retarder, voir de supprimer, ces phénomènes et ainsi de concevoir des machines plus légères et moins polluantes
  • 5 Annonce-Soutenance-these_BDenolle_17sept2013

    La limitation principale de ces techniques réside dans le fait que la complexité de mesure est transférée dans les calculs numériques, rendant ces dernières peu adaptées à des corrections temps réel de perturbations... Plusieurs pistes sont encore ouvertes pour réduire les temps de calcul nécessaires. Mardi 17 septembre 2013 à 10h00 Salle Contensou -ONERA Chatillon 29, avenue de la division Leclerc 92322 Châtillon Composition du jury
  • 6 L'ONERA et la société RTAW renforcent leur collaboration

    Le fonctionnement correct de l'avion suppose que les temps de calcul et de communication soient maîtrisés. Le réseau est un élément de cette chaîne, et on ne peut pas se permettre, comme cela peut arriver dans le réseau Internet, d'avoir des ralentissements, voire des blocages imprévus
  • 7 Exemples de réalisations

    Il tient compte de l'ensemble des conditions d' installation dans un environnement 3D quelconque et peut être couplé avec des codes de 3D. En 2016, des évolutions importantes ont été réalisées dans le code pour augmenter la volumétrie des modèles de réseaux, et pour réduire de façon significative les temps de calcul
  • 8 Bruyants écoulements

    Ces simulations sont complexes, et nécessitent typiquement des temps de calcul de 600 ou 800 heures sur de gros ordinateurs. Certaines voies semblent prometteuses pour réduire les bruits, comme l'utilisation de surfaces poreuses
  • 9 Des moteurs virtuels plus réalistes

    Mais cela nécessite des temps de calcul bien plus important, il faut donc ruser. "Le principe est de faire un modèle instationnaire, mais simplifié, avec des maillages assez gros mais pas trop, indique Philippe Villedieu
  • 10 soutenance Antoine Brunet 13122017

    Une modélisation classique de cet effet nécessiterait le maillage d' éléments à des échelles submillimétriques, sur un satellite de plusieurs dizaines de mètres d' envergure, ce qui rendrait la simulation extrêmement onéreuse en temps de calcul. De plus, ces interconnecteurs sont parfois fortement chargés positivement par rapport à l'environnement, ce qui empêche l'application du modèle de Maxwell- Boltzmann classiquement utilisé pour les populations d'électrons