L'ONERA de A à Z

Sécurité des aéronefs

Sécurité des aéronefs

  • 1 Lille

    Ses équipes interviennent principalement en mécanique au sens large (fluides, solides, dynamique du vol) à profit de la sécurité des aéronefs. Le centre héberge de nombreux moyens expérimentaux et revendique un savoir faire pluridisciplinaire
  • 2 Annonce Soutenance de these Jeremy Rame

    En effet, elles permettent d' envisager de nombreuses applications à longue distance, telles que la détection de gaz ou le brouillage infrarouge de missiles pour la sécurité des aéronefs civils ou militaires. Les sources paramétriques optiques font partie des technologies de choix pour la génération d'impulsions laser dans ce domaine
  • 3 Missions et objectifs

    L' ONERA travaille ainsi sur les thèmes majeurs que sont la réduction du bruit et des émissions polluantes, la sécurité des aéronefs, la gestion du trafic aérien... Il poursuit également des recherches visant à accroître les performances et la compétitivité des avions, des hélicoptères et des lanceurs spatiaux
  • 4 Modélisation de l'amerrissage : une première mondiale !

    Au sein de Département Mécanique du Solide et de l'Endommagement (DMSE), l'unité de recherche RCS que dirige Eric Deletombe consacre près de deux tiers de son activité à la sécurité, par biais de la recherche de l'amélioration de la résistance structurale des aéronefs... Pour justifier et démontrer l'intérêt des travaux qui sont développés, l'ONERA va jusqu' à traiter des problèmes relatifs à la sécurité des aéronefs à l'échelle 1 de façon particulièrement fine
  • 5 Rupture filmée en direct

    Ces recherches visent finalement à comprendre les mécanismes fondamentaux pilotant la rupture, mais aussi à permettre de tester concrètement la sécurité des futurs aéronefs. "Nous pouvons installer la caméra chez le client ou l'utiliser chez nous
  • 6 Un radar d'imagerie verticale à bord du "Busard"

    Fin novembre, une campagne baptisée" Voir et éviter", menée à nouveau en collaboration avec Sagem mais aussi d' autres équipes dont le Lasmea, un laboratoire mixte CNRS / Université de Clermont Ferrand est en cours avec la participation d' un avion plastron de l'Armée de l'Air. Il s'agit de faire de la détection et de l'évitement d'aéronefs en vol à aide de une petite caméra infrarouge associée à une caméra vidéo et à un radar à 77 GHz. "Pour l'ensemble de ces essais, le Centre d' Essais en Vol (CEV) d' Istres assure totalement le pilotage de la machine et le conseil sur sa sécurité", tient à souligner Hervé Jeuland