Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

A la une

02.01.2013 - Aéronautique

Davantage de réalisme industriel dans la simulation aérodynamique

Les industriels et les services officiels saluent la qualité de prédiction des effets technologiques du logiciel de simulation aérodynamique de l’Onera elsA

Les problèmes de mécanique des fluides sont d’autant plus compliqués et longs à résoudre que les formes sont complexes. La présence d’effets technologiques associés à des raffinements innovants à des dimensions largement inférieures aux dimensions caractéristiques de l’écoulement général rend la modélisation encore plus délicate.

Maillage multigrille d’un compresseur de turbomachine
Maillage multigrille d’un compresseur de turbomachine

La capacité à représenter numériquement l’influence de ces formes sur l’écoulement est clairement un facteur clé de compétitivité pour notre industrie aérospatiale. Ainsi, une petite protubérance peut être source de bruit et de traînée, ce qu’il faut prendre en compte. C’est ce qu'autorise entre autres la méthode Chimère, qui permet de modéliser les zones d’écoulement à l’aide de multiples grilles de maillage, recouvrantes et mobiles.

Modélisation d’un effet technologique
Modélisation d’un effet technologique

L’expertise de l’Onera dans ce domaine a été reconnue début 2012 lors de la clôture du projet de recherche Aitec, dédié à l’analyse instationnaire des turbomachines en aérodynamique et acoustique. A cette occasion, les industriels, la DGA et la DGAC ont salué la qualité de prédiction des effets technologiques du code aérodynamique de l’Onera elsA.