Allez au contenu, Allez à la navigation

RSS

A la une

18.09.2009 - Optique

Thierry Fusco, spécialiste de l'optique adaptative, reçoit un prix scientifique

Thierry Fusco, jeune chercheur à l'Onera, recevra le 7 juillet 2009 le prix Fabry - de Gramont, pour ses travaux en optique adaptative destinée aux prochains très grands téléscopes (ELT).

Le Prix Fabry - de Gramont 2009 - de la Société Française d’Optique (SFO) et de l'Association Française des industries de l'Optique et de la Photonique (AFOP) - a été décerné à Thierry Fusco, maître de recherche à l’Onera, pour ses travaux sur l'optique adaptative multi-conjuguée et l'optique adaptative extrême.

Ces techniques qui tiennent une place centrale dans le développement des futurs « Extremely Large Telescopes » permettront des avancées majeures de la connaissance en astronomie dans la prochaine décennie.

Ce prix sera remis le 7 juillet 2009, lors du congrès « Optique Lille 2009 », à l’occasion du 25e anniversaire de la Société Française d’Optique. Il honore aussi à nouveau l’équipe Haute résolution angulaire du département Optique théorique et appliquée de l'Onera, qui a beaucoup contribué à ce succès. Depuis sa création, en 1970, c’est la première fois que le Prix Fabry - de Gramont est attribué à un opticien de l’Onera.

Pour Pierre Léna, membre de l’Académie des Sciences, « ce prix distingue cette année un chercheur d’exception, opticien travaillant dans le domaine de l’optique adaptative, aux frontières du possible, et démontrant les progrès qui les abolissent ».

Les travaux qui viennent d’être récompensés renforcent la place de l’Optique, et de l’Optique Adaptative en particulier, au cœur de la révolution des grands instruments scientifiques du 21ème siècle.


Banc d'optique adaptative de l'Onera BOA
Image perturbée par la turbulence sans OA


Banc d'optique adaptative de l'Onera BOA
Image perturbée par la turbulence avec OA

De l'optique adaptative classique...
... à l'optique adaptative extrême

Une des limitations de l’Optique Adaptative (OA) classique trouve son origine dans le fait que la correction des aberrations créées par la traversée d’un volume d’atmosphère turbulente est effectuée avec un seul miroir déformable optiquement conjugué avec une seule couche turbulente. En pratique, la correction est effective dans la direction de l’étoile guide, utilisée pour mesurer les aberrations, mais elle se dégrade rapidement dans le champ de vue.

L’intérêt du concept d’Optique Adaptative Multi-Conjuguée (OAMC), proposé il y a plus de trente ans, a été révélé par les travaux de Thierry Fusco. Il a démontré pour la première fois de manière quantitative qu’une augmentation significative du champ de correction peut être obtenue avec un nombre très faible de miroirs déformables et d’étoiles guides. Il a répondu aux questions cruciales soulevées par le concept : comment répartir ces miroirs et que doit-on mesurer pour les commander.

Very Large Telescope (4 fois 8m) opérationnel depuis 1998
Very Large Telescope (4 fois 8m) opérationnel depuis 1998

Extremely Large Telescope European ELT : diamètre 42 m mise en service prévue en 2017
Extremely Large Telescope European ELT :
diamètre 42 m mise en service prévue en 2017

 

Thierry Fusco a également apporté des solutions novatrices et décisives dans le domaine de l’OA extrême pour l’imagerie à haute dynamique nécessaire à la détection d’exoplanètes, objets peu lumineux situés à proximité d’une étoile extraordinairement plus brillante.

L’OAMC et l’OA extrême occupent aujourd’hui une place centrale dans les études de concerpt et de développement des futurs « Extremely Large Telescopes », de plusieurs dizaines de mètres, qui conduiront, dans les dix prochaines années à la réalisation de nouveaux instruments d’observation scientifique permettant des avancées majeures de la connaissance en astronomie.