Le très haut débit avec des liaisons optiques sol-satellite ?

Avec le projet FEEDELIO, l’ONERA démontre l’apport de l’optique adaptative pour corriger des effets de la turbulence atmosphérique les futurs liens laser à très haut débit entre le sol et un satellite géostationnaire.

Le projet FEEDELIO (optical feeder-link for next generation telecommunication satellites), mené pour l’Agence Spatiale Européenne, a permis de démontrer expérimentalement l’apport de l’optique adaptative pour la pré-compensation des effets de la turbulence atmosphérique, et de quantifier la limitation de ses performances, pour les futurs liens laser à très haut débit entre le sol et un satellite géostationnaire (communément appelé lien « FEEDER GEO »).

Mené dans un environnement représentatif, à Tenerife, la campagne de test effectuée par l’ONERA a permis d’obtenir des résultats aussi bons que le prévoyaient les simulations numériques, réalisant ainsi une première mondiale. Cette démonstration est cruciale pour le développement de l’internet globalisé à très haut débit, la compensation des effets de la turbulence étant rendue indispensable pour les débits visés.

En matière d’optique adaptative, l’ONERA est à la pointe de la recherche au niveau international sur cette technique de correction en temps réel des aberrations optiques. Aujourd'hui, les travaux de l’ONERA trouvent des applications dans des secteurs aussi variés que la défense, les communications, la médecine, la microscopie et bien sûr l'astronomie.

 

Retour à la liste