L'ONERA de A à Z

Foudroiement des aéronefs

Foudroiement des aéronefs

  • Numéro 5 , décembre 2012 Le foudroiement des avions, des hélicoptères et des lanceurs

    Le numéro 5 du journal Aerospace Lab est consacré aux interactions qu’ont les avions, les hélicoptères et les lanceurs avec la foudre. Le foudroiement d’un avion de ligne est un phénomène plutôt fréquent et inévitable. Plusieurs articles présentent les principales propriétés physiques de la foudre et des orages. Les approches expérimentales et théoriques de l’étude des effets directs de la foudre sont exposées.

  • 1 Le foudroiement des avions , hélicoptères et lanceurs

    Il traite du foudroiement des aéronefs. Les quatre numéros précédents traitaient respectivement du diagnostic optique des écoulements, des plates-formes cd CFD, des matériaux haute température, de la maîtrise de la complexité
  • 2 soutenance Vincent Andraud 09032022

    DEPARTEMENT DE PHYSIQUE INSTRUMENTATION ENVIRONNEMENT ESPACE DPHY Soutenance de thèse de Vincent ANDRAUD SCIENCES DE L'INGENIERIE ET DES SYSTEMES Mercredi 9 mars 2022 à 14h00 Etude expérimentale du phénomène de balayage de l'arc électrique lors de foudroiement d' un aéronef Lieu... Le foudroiement des aéronefs est un phénomène imprévisible et inévitable
  • 3 Plasma à tout faire

    Les travaux sur le foudroiement des aéronefs ont commencé à l'Onéra dans années quatre vingts, pour des questions de sécurité des avions en vol. "Nous nous sommes de abord intéressés aux plasmas pour comprendre la foudre, et prévenir les conséquences du foudroiement des avions", rappelle Serge Larigaldie, spécialiste de la physique des plasmas à l'Onera
  • 4 La foudre aussi se calcule

    La plupart des aéronefs sont conçus pour voler quelques soient les conditions atmosphériques. Dans ce contexte, le risque de foudroiement en vol est de fois par an... La plupart des aéronefs sont conçus pour voler quelques soient les conditions atmosphériques. Dans ce contexte, le risque de foudroiement en vol est loin de être marginal puisqu' un avion de ligne est foudroyé en moyenne toutes les 1500 heures de vol, soit fois par an