L'ONERA de A à Z

Source fibrée

Source fibrée

VOIR AUSSI : source laser
  • 1 Test en tempête du dernier lidar à source laser fibrée ONERA

    La plateforme d'intégration lidar Licorne, dotée d'une source laser fibrée de nouvelle génération, a mesuré la vitesse du vent lors de un épisode de fort vent avec une portée de 12 km (portée maximale 16 km- record mondial détenu par cette même plateforme... La portée maximale de l'instrument, atteinte à occasion de un épisode venteux par temps clair, est de 16km, ce qui représente un record mondial pour une source laser fibrée
  • 2 Le choix de la technologie des lasers à fibre

    Lancé en décembre 2004, il vise à développer un lidar bâti sur une source fibrée impulsionnelle à haute cadence capable de délivrer un milli-joule à 1 5 micron. "Ce projet a été construit sur deux thèses menées à sein de DOTA, celle de Guillaume Canat, ingénieur de recherche depuis janvier 2005, pour les sources, et de Mathieu Valla pour le lidar
  • 3 Le nuage volcanique islandais caractérisé grâce à des technologies Onera

    Il s'agit d'un lidar vent et d'une source laser fibrée... De autre, la PME Keopsys commercialise une source laser fibrée, également developpée à l'Onera, très compacte, d'une puissance importante, qui utilise les longueurs d'onde des télécommunications et a donc pu bénéficier des avancées technologiques du secteur
  • 4 Qualification d'un nouveau lidar vent longue portée

    Ce lidar est composé d'une nouvelle source laser fibrée de forte puissance développée par l'ONERA et intégrée dans Windcube ® scannant de la société Leosphere (voir photo. La source laser de l'ONERA est intégrée
  • 5 Nouvelles sources laser pour les lidars

    L' ONERA crée et développe de nouveaux lidars, en particulier de nouvelles sources laser fibrées qui sont moins coûteuses et embarquables (fibres optiques" dopées" aux terres rares. Ces lidars, qui analysent la lumière rétro diffusée par les aérosols atmosphériques voire des molécules, sont de abord pensés pour la sécurité aéronautique: aéroportuaires (cartographie du vent et des sillages), embarqués (détection des zones de turbulence, anémométrie